Mboa'Actu

Le visage à plus d’un million de dollars de la romancière Camerounaise Imbolo Mbue enfin dévoilé

imbolo-mbue-e1448295271256

C’était en octobre 2014 lors de la foire de Francfort que nous vous l’annoncions : des enchères sur les droits d’auteurs pour la région d’Amérique du nord d’une romancière camerounaise, jusque-là inconnue du monde littéraire, avaient été levées jusqu’au montant d’un minimum d’1 million de dollars par l’agent de la célèbre maison d’édition américaine Random House, Susan Golomb, pour le premier roman d’Imbolo Mbue, « The Longings of Jende Jonga ». Une somme record pour un auteur n’ayant jamais été publié, auteure de surcroit africaine. Notons que les cachets les plus élevés pour les premiers romans sont habituellement de l’ordre de 100 mille dollars.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Roman-cover-Imbolo-MbueLes passionnés de lecture, blogueurs et journalistes, y compris Afrolivresque, se sont alors lancés dans une chasse au trésor afin de découvrir qui était cette perle rare que tous les grands du monde de l’édition souhaitent avoir dans leurs catalogues. Mais la tâche s’est avérée difficile, vue que Imbolo Mbue n’était présente nulle part sur internet, sur aucun réseau social ou sur un blog. Personne ne pouvait mettre un visage sur ce nom et le mystère autour de sa personne rendait la recherche encore plus intéressante, bien qu’en 2014, le magazine « The Threepenny Review » publia sa nouvelle intitulée « Emke ». Les lecteurs ont pu ainsi découvrir quelques mots de la mystérieuse dame.

Cette incroyable « succes story » a connu un tournant majeur lorsque le « Hollywood Reporter » a annoncé en mai dernier que le département Tri Star de Sony, aurait acquis les droits audiovisuels du roman….

Lire la suite sur www.afrolivresque.com

Populaires cette semaine

To Top