Features

Le TPG de Nkongsamba siphonne 35 milliards FCFA en 4 ans

Cameroun-Nkongsamba

L’information fait des gorges chaudes dans le sérail. La trésorerie générale de Nkongsamba est au centre d’un vaste réseau de détournement des fonds publics par le paiement de faux émoluments (taxes à témoin) dans la période allant de septembre 2011 à ce jour.

Selon une note confidentielle transmise au chef de l’Etat, indiquent nos sources, ces détournement massifs portent sur un montant global de plus de 35 milliards Fcfa, durant la période qui correspond à l’exercice de la fonction de Trésorier payeur général de Nkongsamba de Jean Pierre Wahoum, apprend-on. Pour illustration, indique le rapport fait au président de la République, les paiements pour le seul exercice budgétaire 2013 sont de l’ordre de 13,744 milliards Fcfa.

En effet, il se murmure dans les milieux proches du ministère des Finances que ces détournements de fonds par le biais des fausses taxes à témoins, sont le fait d’une longue chaîne de complicité qui commence par le Tribunal de première instance (Tpi) de Mbanga, fournisseur majoritaire à un taux de 90% des frais de justice payés par le Tpg de Nkongsamba. Depuis lors, plusieurs questions brûlent les lèvres.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Comment comprendre qu’une juridiction d’importance relative car ne couvrant qu’un arrondissement, se retrouve au sommet du paiement des frais de justice sur l’échiquier national ? Coiffant au poteau toute la région du centre et le reste des juridictions du Littoral. Comment comprendre que le magistrat Landry Meke Martial, signataire supposé des actes querellés en lieu et place de la présidente du Tpi de Mbanga, bien que affecté depuis des années à Garoua, continue de signer les engagements liés aux frais de justice de la ville de feu Lapiro.

En effet, soutient-on dans les couloirs de la justice, il apparait aussi des incohérences liées à l’engagement de ces dépenses, à travers l’absence des dates d’engagement, le manque de timbre de l’année d’engagement. Il se rapporte avec insistance que le maillon fort de ces détournements au niveau du Tpi de Mbanga, serait un interprète auprès de ladite cours. Nous y reviendrons.

René Atangana

Populaires cette semaine

To Top