Features

Le staff technique des lions indomptables pèche

lions-indomptables-Staff-technique
Après l’espoir qu’ils ont suscité auprès de leurs supporteurs après la victoire en amical contre la Macédoine (2 – 0), les Lions indomptables essuient des critiques très acerbes depuis la défaite toujours en amical contre le Paraguay (1 – 2).
Parmi les spécialistes de football qui ont la dent dure contre le jeu actuel des Lions indomptables, il y a Bertrand Joseph Ndong entraineur de football administrateur et consultant international de football. Avec lui, nous faisons le point sur la préparation de l’équipe camerounaise en vue de la Coupe du monde 2014.
En votre qualité de technicien du football, quelles critiques faites vous du jeu des Lions depuis leur mise au vert en vue du Mondial 2014?
En ce qui concerne le jeu des lions indomptables dans cette phase de préparation pour la coupe du monde 2014 nous allons commencer par le positif qui est déjà la possession du ballon dans l ‘ensemble des trois matchs amicaux qui tourne autour de 60% c ‘est très bien. Aussi, nous avons noté que nos attaquants ont marqué sur l ensemble des 3 matches 4 buts dont 3 buts pendant les deux derniers matches. Ce qui nous fait croire que notre attaque a des potentialités pour marquer des buts. Donc, notre attaque moi je la trouve parfaite dans l’ensemble.Mais, individuellement il y a des joueurs qui ne sont pas à la hauteur je ne cite pas les contemporains
L’aspect négatif que nous avons noté est que notre possession est horizontale et non verticale. Il n ya pas de connexion avec les attaquants. Les ballons circulent plus dans notre camp. Et en plus il n’y a pas de connexion et de mouvement pour faire en sorte que notre possession de balle nous aide dans la verticalité. C’est une caractéristique du jeu camerounais qu’il faut corriger.Nous notons aussi une défense poreuse, mauvaise relance, mauvais regroupement défensif, manque de marquage. Le plus dur est que ces gars de la défense jouent avec fantaisie et ils ne rassurent pas. Un autre grand problème de la défense camerounaise, c’est le jeu de tête offensif et défensif très approximatifs et mauvais.
Qu’est ce qu’il faut faire dans chaque compartiment : défensif, milieux et attaque pour améliorer notre jeu?
Juste que l’entraineur devrait être autoritaire. Il doit aligner pour les matches, uniquement le joueur qui est capable de respecter les consignes et rester concentrer durant tout le match. Les milieux jouent horizontalement, pas verticalement et on ne trouve pas les attaquants ce qui fait en sorte que notre domination est en grande partie stérile. La preuve : le match contre le Paraguay 65 % de possession de balle, 5 tirs au goal. Par conséquent, les avants centraux marquent des buts de renards et non des combinaisons ou des habilitations.
Vous êtes scandalisés par certains consultants qui rapprochent le jeu du Paraguay à celui du Mexique ou de la Macédoine à celui de la Croatie. Pourquoi les systèmes de jeu produits par les sparring-partners sont différents de ceux produits pas les adversaires des Lions au Mondial?
Quand je mets des notes je sais de quoi je parle car moi je regarde les matches des sélections sud-américaines et les coupes interclubs Le Paraguay n’a pas un jeu Mexicain dans aucune phase de jeu. Le Mexique, notre premier adversaire à la coupe du monde, a une rigueur tactique qui fait que les joueurs sont au poste. Ils produisent un football vertical avec des individualités dans les derniers 20 mètres et des frappes à distance. Ils passent à l’axe or le Paraguay a un jeu groupé avec un très bon jeu de tête offensif et défensif. La Croatie joue avec un milieu de terrain très technique avec des joueurs qui peuvent faire des passes de 30 mètres et trouver leur attaquants aux embuscades. Ce qui est dangereux Le Brésil, en plus de ses qualités qu’on ne présente pus, sa force réside surtout au niveau des latéraux et les milieux de couloir qui passent en dédoublement en phase offensive. Voila le jeu de nos adversaires. Que de jouer en amical contre le Paraguay, l’Allemagne ou la Macédoine, les Lions du Cameroun profiteraient en jouant contre par exemple le Panama ou l ‘Honduras qui pratiquent un jeu mexicain à savoir verticalité au poste et frappe a distance. Le Cameroun devait aussi gagner de l’expérience en jouant contre la République Tchèque qui pratique un jeu proche de celui de la Croatie, notre deuxième adversaire en Coupe du monde avec un très bon milieu de terrain, un avant centre renard de surface et un bon gardien de but.
En ce qui concerne le Brésil, notre dernier adversaire au premier tour du Mondial, il fallait par exemple la Bolivie comme sparring-partner car, elle joue comme le Brésil sur les cotés, le dédoublement et aussi la technique individuelle des joueurs.
Vous dites avoir proposé des adversaires qui jouent par exemple comme le Mexique, le Brésil ou la Croatie, les responsables du football camerounais les ont refusés. Ont-ils donné les raisons?
Apres le tirage au sort de la coupe du monde je ne suis pas resté les mains croisées. J’ai contacté l’entraineur Finke pour lui proposer comme sparring-partner, La Bolivie et le Panama. J’ai aussi proposé la République Tchèque. Le coach m’a demandé d’attendre la réponse de Yaoundé. Jusqu’aujourd’hui, je n’ai pas eu de réponse. Peut être parce que je ne suis pas dans le système mais moi je suis Camerounais, je le faisais pour le bien de mon pays et parce que je suis dans les couloirs du football mondial ou je participe de façon très active.
Alors, face à ce que vous présentez comme des erreurs graves dans le choix des adversaires pour les matches tests, est ce qu’on devrait croire que le Cameroun est mal parti pour la Coupe du monde 2014 ?
Pas du tout. Je suis optimiste. Les Lions indomptables peuvent surprendre par orgueil et patriotisme. Moi, je souhaite la meilleure participation à mon pays le Cameroun. Je sais que nous pouvons traverser le premier tour en jouant avec orgueil contre le Mexique, la Croatie et le Brésil. Face au pays hôte du Mondial le grand favori, nous pouvons arracher un bon match nul si on bloque les deux cotés latéraux et si on anticipe aussi dans les actions. Si le Cameroun marque un point, il aura fait mieux qu’en 2010 en Afrique du Sud. Ce ne sera pas mauvais mais, il faut viser plus haut. Propos recueillis par Adeline Atangana

Adeline Atangana | Cameroon-Info.Net

Populaires cette semaine

To Top