Features

Le Roi du Maroc, Yayi Boni, Macky Sall, et Faure Gnassingbé, conseillent à Ouattara de ne pas modifier la constitution

Alassane-Ouattara- Cote d'ivoire

Côte d’Ivoire. Le Roi du Maroc, Yayi Boni, Macky Sall, et Faure Gnassingbé, conseillent à Ouattara de ne pas modifier la constitution et de se retirer du pouvoir en 2015. Le Roi du Maroc Mohamed VI, les Présidents Yayi Boni du Benin, Macky Sall du Sénégal, et Faure Gnassingbé du Togo, conseilleraient au chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara de se retirer du pouvoir en 2015, comme le rapporte notre confrère LG Info (19/02).

Toujours selon notre confrère, ces chefs d’Etats et souverains, réputés être proches du chef de l’Etat ivoirien, lui expliquent avec tout le language diplomatique et la courtoisie qui sied, les risques d’une modification de l’article 35 de la constitution afin de se maintenir au pouvoir en 2015. Ils sont convaincus qu’un soulèvement populaire et un embrasement ne manqueront pas.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Ils veulent absolument éviter une nouvelle crise à la Côte d’Ivoire et sont à la manœuvre au moment où les peuples africains sont décidés à faire respecter leurs constitutions. Ils veulent surtout éviter à leur homologue ivoirien, l’humiliation d’une chute par une révolte populaire. Yayi Boni du Benin a quant à lui pris les devants, en annonçant son retrait du pouvoir à la fin de son mandat.

En effet, les exemples de révolution populaire au Burkina Faso avec la chute de Blaise Compaoré, et de soulèvement en République démocratique du Congo où Kabila a dû annoncer son retrait du pouvoir à la fin de son mandat en 2016, sont encore présents dans tous les esprits.

Et l’effet de contagion n’est pas à exclure au moment où la communauté internationale semble avoir pris la mesure des aspirations des peuples africains.

Nous y reviendrons.

Eric Lassale

Par IVOIREBUSINESS

Populaires cette semaine

To Top