Mboa'Actu

Le Ramadan précédé par le 5ème pilier de l’Islam

Ramadan_le 5ème-pilier-de-l’Islam

Les fidèles musulmans de la ville de Yaoundé et du Cameroun ont démarré le jeune du mois de Ramadan ce 18 juin 2015. D’une durée de trente jours, le jeune du mois de Ramadan, considéré comme le 5ème pilier de l’Islam, est un rite annuel qui invite tous les fidèles musulmans du monde entier et du Cameroun à la piété, l’humilité, l’ascèse, l’amour, le pardon et la charité.

A l’occasion de la première grande prière marquant l’ouverture du mois du Ramadan, la grande mosquée de Tsinga dans la ville de Yaoundé, région du centre, a accueillie plus de monde que d’habitude ce jeudi 18 juin 2015. Il aura fallu un peu plus de 15 minutes à l’Imam pour conduire la prière. « Aujourd’hui c’est le premier jour. Durant les trente prochains jours, il y a dix prières à ajouter chaque soir avant de dormir. Tout ceci dans le but d’obtenir la bénédiction de Dieu. Dans le Ramadan, il y a les cinq prières quotidiennes que tout bon musulman ne peut sauter ; là, c’est la sixième, le dirakat qu’on fait chaque soir. Dieu aime qu’on l’adore n’importe quel jour, n’importe quel mois. Le mois du Ramadan uniquement Dieu dit, il attache le démon, lechayaté, pour laisser les musulmans faire leur adoration sans penser aux mauvaises choses », a indiqué à la Crtv Modibo Alilou Ibrahim, un autre Iman présent pour la prière à la grande mosquée de Tsinga ce jeudi.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Nous allons rentrer dans une sorte de retraite spirituelle pour la quête du paradis. La venue du mois de Ramadan ne pose pas de problème mais renforce plutôt l’état psychologique du fidèle » a pour sa part indiqué un fidèle au sortir de la prière à la mosquée de Tsinga. Un autre, Aladji Garba, étudiant en droit à l’université de Yaoundé II Soa et transporteur à ses heures libres, a insisté sur le fait que «  les actions charitables, de miséricordes, d’amour et autres envers les musulmans qui n’ont pas les moyens de bien passer je jeune du mois de Ramadan mais aussi envers l’être humain simplement ne dois pas s’arrêter après la célébration du Ramadan. Pendant le mois du Ramadan, le fidèle musulman intensifie juste plus que par le passé ces actions ».

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top