Economie

Le quai du Port de Limbé sera fonctionnel dans six mois

port_limbé

Annonce faite jeudi dernier par le Minepat lors d’une séance de travail avec le partenaire coréen, Lipid. Nouvelle étape dans la construction du port en eau profonde de Limbé. Le quai multifonctionnel d’Isongo, à 20 km de Limbé, devrait être opérationnel dans six mois, d’après les prévisions du partenaire coréen Limbe Port & Industrial Development Corp (Lipid).

La décision a été prise jeudi dernier lors d’une concertation entre la partie coréenne et le gouvernement représenté entre autres par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat). Emmanuel Nganou Djoumessi, a fait savoir que : « Nous sommes en train de conduire vers leur achèvement, les grands projets dits de première génération et amorcer ceux de deuxième génération». Et d’ajouter : « La rencontre vise à faire le point sur la conduite effective de cette importante infrastructure dont la réalisation va nous aider à lever un certain nombre de difficultés ainsi qu’à faire l’état des lieux du projet, à s’entendre sur le financement et les prochaines étapes ». Le quai annoncé verra donc accoster des navires aux dimensions variées d’ici peu

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En 2013, un contrat a été signé avec la société de projet Limbe Port & Industrial Development Corp (Lipid) pour la construction, l’exploitation et la gestion du port en eaux profonde de Limbé. Les objectifs du port étant d’une part de répondre à la demande du commerce maritime ne pouvant être uniquement comblée par le port de Douala. Et d’autre part, d’améliorer la compétitivité des exportations et des importations du pays. Ses principaux intérêts économiques étant la réalisation d’économies sur les coûts de transport terrestre, ainsi que sur les frais de transport maritime. Par ailleurs, le port permettra d’obtenir une valeur ajoutée résultant des activités industrielles, logistiques et commerciales liées au projet. Toutefois, sa construction et son exploitation sont confrontées aux challenges que sont la disponibilité des fonds, le retard dans le paiement des indemnisations des populations, le retard dans la mise en place du comité de suivi du projet.

Actuellement, le Cameroun compte 400 km de côte avec un seul port commercial opérationnel où sont traités plus de 95% du trafic maritime national. Dans les projections, le port en eau profonde de Limbé devrait devenir un hub portuaire dans la sous-région et la première zone industrielle et moderne de libre échange en Afrique de l’Ouest.

Marilyne NGAMBO TCHOFO

Populaires cette semaine

To Top