Gossips

Le prochain combat de Usher

usher

Chanteur, Danseur, Star du petit écran, Usher met la musique en sourdine pour incarner le boxeur légendaire Sugar Ray Leonard.

IMPLANTE A CINQ MINUTES À PEINE D’UNE SUPERBE SALLE DE FITNESS EQUINOX, le Gleason’s Gym pourrait tout aussi bien être sur une autre planète ou, du moins, appartenir à un autre âge. Bien qu’il ait déjà changé deux fois de site, son mode de fonctionnement est resté identique. Depuis 1937, les meilleurs virtuoses du ring viennent y parfaire leur pratique du noble art pour mieux abattre leurs adversaires : Jake LaMotta et Mohamed Ali (à l’époque où il était Cassius Clay) dans la première salle située dans le Bronx, Larry Holmes et Michael Spinks dans la salle transférée à Manhattan, Mike Tyson et Shane Mosley ici, dans les nouveaux locaux, à Brooklyn. Avec la moiteur qui règne dans cet endroit en juillet, on est en nage en moins d’un round, même quand on se contente de regarder. Chaque goutte de sueur est comme une offrande faite aux dieux du pugilat, mais ce n’est pas pour les honorer que Usher Raymond IV y mêle sa transpiration à celle de la prochaine génération de champions. Il vient faire un travail de préparation – pas pour un combat, ni pour chanter ou danser, ni même pour choisir, juger et coacher des chanteurs de l’émission The Voice. Ici, il renoue avec sa deuxième vocation, celle d’un acteur qui s’apprête à incarner Sugar Ray Leonard dans Hands of Stone, l’histoire de Roberto Durán, le plus grand rival de Leonard. Leurs deux combats épiques, en 1980, ont signé le point d’orgue de la carrière de Durán, puis son crépuscule. Les fans de boxe vous diront sans hésiter que Durán a remporté le premier combat, mais qu’il a quitté le ring au milieu du second en lâchant son célèbre « no mas », premiers mots d’espagnol pour bon nombre de spectateurs.

Le tournage de Hands of Stone a démarré cet automne, mais Usher travaille sa condition physique depuis plus d’un an, à coups d’entraînements impitoyables sous la houlette de Xavier Biggs 1 . Commençant déjà par dix minutes de sauts complexes à la corde, l’échauffement à lui seul laisserait la plupart d’entre nous sur les rotules. Par ailleurs, Usher a 35 ans, alors que Leonard n’en avait
que 24 en 1980. On pourrait penser que la transformation physique est son plus grand défi. Pourtant, plus on discute avec Usher, plus on comprend pourquoi il juge ce rôle à sa mesure.

usher

« JE PEUX VOUS ASSURER QUE JE M’ENTRAÎNE COMME UN ATHLÈTE TOUS LES JOURS », me déclare Usher. C’est la veille de sa séance au Gleason’s. Nous sommes assis dans le salon luxueux d’un hôtel de Manhattan : ici, la moindre trace de transpiration serait perçue comme une transgression des normes sociales. Usher s’entraîne généralement deux fois par jour. Quand il ne se prépare pas pour une tournée, il va se dépenser à la salle le matin, enchaîne avec plusieurs heures de chorégraphie et termine par une répétition en soirée. Tel est le genre d’emploi du temps requis pour réussir un show de deux heures et demie dans lequel il doit aussidanser sans laisser voir le moindresigne de fatigue. L’acharnement de cet artiste, dont les abdos sont presque aussi célèbres que ses tubes, n’étonne guère ses fans. Toutefois, l’acquisition d’une excellente condition physique n’a été que le début. « Pour bien camper le personnage, il faut non seulement que je sois prêt physiquement, mais aussi que je me glisse complètement dans sa peau, m’explique-t-il. Les cheveux, la personnalité, la façon de se comporter, toutes ces choses-là. C’est un homme extraordinaire. » Quand il a côtoyé Leonard (ils ont même boxé un peu ensemble), Usher a découvert que ce champion mythiqueest aussi quelqu’un qui ne laisse rien passer. « Il m’a observé et m’a dit qu’il fallait que je baisse les épaules et que je fléchisse davantage les jambes. »

DES ABDOS DE PIERRE

« Si un gars ne peut pas exciter les femmes avec sa voix, il les excitera peut-être avec son corps », déclare Usher. Voici un exemple d’entraînement mis au point par son coach, Xavier Biggs.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Capture d’écran 2015-06-11 à 13.52.16(DE 5 À 10 MINUTES)

Le saut à la corde est excellent pour s’échauffer. Effectuez les sauts habituels (pieds joints, sur une jambe, etc.), mais ne faites tourner la corde que d’une seule main en frappant le sol à chaque fois. Au bout de quelques tours, levez une jambe et faites passer la corde en dessous pour la reprendre de l’autre main.

Capture d’écran 2015-06-11 à 13.52.27(4 ROUNDS)

Faites un round de shadow de 3 minutes avec des haltères de 1 kg ou 1,5 kg. Enchaînez crochets, directs et uppercuts comme si vous boxiez sur un ring. Reposez-vous de 30 à 60 secondes. Effectuez le round suivant sans haltères, puis reposez-vous. Faites un total de 4 rounds.

Capture d’écran 2015-06-11 à 13.52.38(3 SÉRIES)

Depuis la position précédente, ramenez les genoux vers la poitrine jusqu’à ce que le coccyx soit décollé du sol. Redescendez les jambes et recommencez. Faites 30 séries de 15 reps avec 30 secondes de repos entre chaque série.

Capture d’écran 2015-06-11 à 15.13.36(3 SÉRIES)

Allongé sur le dos, levez les jambes et pédalez dans le vide. En même temps,  décollez la tête et les épaules pour monter le buste, puis descendezle. Faites 3 séries de 15 reps en pédalant en continu. Reposez-vous 30 secondes entre les séries.

Capture d’écran 2015-06-11 à 15.13.42(2 ROUNDS)

Tenez un medicine ball lourd (5 ou 6 kilos) contre la poitrine et sautillez sur les pointes de pieds comme un boxeur pendant 2 minutes et demie. Passez en squat ou demi-squat pour les 30 dernières secondes du round et continuez à sautiller. Reposez-vous, puis recommencez.

Capture d’écran 2015-06-11 à 15.13.46Ces cinq exercices n’étaient qu’un échauffement ! À présent, Usher fait 3 ou 4 rounds de frappe dans les gants de son entraîneur, puis 2 ou 3 rounds au sac lourd. Il termine par quelques rounds au
ballon double attache ou à la poire de vitesse. Certains jours, il fait également du sparring.

menshealth.fr

Populaires cette semaine

To Top