Warning: getimagesize(/home/thierryk/www/wp-content/uploads/2015/09/Buhari.jpg): failed to open stream: No such file or directory in /home/thierryk/www/wp-content/plugins/mashsharer/includes/header-meta-tags.php on line 270
Features

Le président nigérian Buhari salue la stratégie régionale contre Boko Haram

Buhari-Boko Haram

Muhammudu Buhari s’est félicité lundi à l’ONU de la stratégie régionale actuelle dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, notamment au sein de la Commission du bassin du lac Tchad

Le Président du Nigéria, Muhammudu Buhari, s’est félicité lundi de la stratégie régionale actuelle employée dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, notamment au sein de la Commission du bassin du lac Tchad.

«La guerre menée par Boko Haram au Nigéria, au Tchad, au Niger et au Cameroun ne retient peut-être pas l’attention comme celles du Moyen-Orient, mais les souffrances qu’elle engendre sont tout aussi considérables et le bilan humain aussi lourd», a déclaré M. Buhari dans son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

Le groupe terroriste ne cesse de célébrer la violence à l’encontre des faibles et des innocents au nom d’une«interprétation pervertie» de l’islam, alors même que ce groupe est aussi «éloigné» que possible de cette religion, a déclaré le leader nigérian, qualifiant la lutte contre Boko Haram de «guerre de valeurs».

Pour vaincre définitivement Boko Haram, le nouveau gouvernement nigérian s’est doté d’une stratégie«audacieuse» et «robuste» dans le cadre de la Commission du bassin du lac Tchad, avec un groupe de travail conjoint multinational, a salué le Président du Nigéria.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Prenant appui sur les récents succès rencontrés par cette stratégie, M. Buhari a déclaré que l’un de ses principaux objectifs était de retrouver les lycéennes de Chibok.

Plus de 276 lycéennes avaient été enlevées le 14 avril 2014 par le groupe islamiste dans leur école à Chibok, dans l’Etat de Borno, au nord-est du Nigéria. Bien que certaines d’entre elles aient été en mesure d’en réchapper, le sort de la majorité des lycéennes reste à ce jour inconnu.

«Nous travaillons d’arrache-pied pour assurer leur sûreté et les retrouvailles avec leurs familles», a souligné le leader nigérian.

Outre le terrorisme, M. Buhari a précisé que son pays faisait face à un grand nombre d’autres défis, y compris la corruption, la criminalité financière transfrontalière, la cybercriminalité, le trafic d’êtres humains, les maladies transmissibles, la prolifération des armes et le changement climatique.

Populaires cette semaine

To Top