Features

Le Pr M.Towa abandonné sans soins par le Minesup ?

Prof Marcien Towa minesup

Les obsèques de Marcien Towa, monument de la philosophie camerounaise, africaine et recteur honoraire de l’université de Yaoundé 2 auront certainement lieu avant le 10 aout 2014. Une semaine après sa mort, la polémique s’enfle sur les réseaux sociaux et dans certains médias à propos de la «négligence et de la non-assistance» relative à ses soins sanitaires.

Le lundi 07 juillet 2014, Biloa Ayissi, un proche de la famille Towa sur la chaine Amplitude Fm reprochait à Jacques Fame Ndongo, le ministre de l’Enseignement supérieur de n’avoir pas aidé le philosophe camerounais de son vivant. «Il a refusé de recevoir la femme du Pr Towa (…) s’il n’a pas voulu lui apporter une assistance ».

Le mercredi 08 juillet 2014, Jean-Paul Mbia, le chef de la cellule de Communication est allé sur ces mêmes chaînes parler d’une «coresponsabilité». Pour lui, son patron a régulièrement pris des dispositions en tant que PCA du Centre hospitalier universitaire (Chu) pour qu’on vienne en aide au célèbre philosophe camerounais. «Que ses enfants disent également ce qu’ils ont fait !». Sur ces mêmes antennes et joint au téléphone, on a entendu Eutropie Mekongo Towa, la femme de Marcien Towa lâcher: «Il ment ! Cela n’a jamais été le cas».

C’est une veuve Towa inconsolable que nous avons rencontré ce mercredi à son domicile à Emombo dans la soirée.

«Ce sont des conneries ! Ce Jean-Paul Mbia manipulé va-t-il laisser son nom à la postérité ? Marcien Towa est un international ! Lui, c’est qui? Le ministre a dit qu’il n’y avait pas de ligne «maladie» et je suis très surpris». Pour Evelyne Towa, la fille du défunt, «Nous avons été surpris de l’entendre dire que le Minesup a souscrit une assurance maladie depuis 2010 à l’ensemble des enseignants. Je me demande donc pourquoi ils ne l’ont jamais informé de cela alors qu’ils le voyaient régulièrement».Elle ajoute que «Nous avons appris que papa est «recteur honoraire» depuis 21 ans. Qu’on nous dise où allaient ses droits en tant que recteur ! Nous ne sommes pas des indigents, c’est que ses charges mensuelles et maladives depuis septembre 2013 s’élevaient à 700.000 Fcfa sans compter ses médicaments.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les ressources s’amenuisaient! Donc, celui qui demande ce que ses enfants ont fait doit faire attention. J’espère qu’il est en paix avec sa conscience !». Elle poursuit qu’ «ils n’ont rien fait, s’amusent avec l’argent de l’Etat et au lieu de s’excuser ou de rester tranquilles jusqu’à présent, ils portent atteinte à son honneur».Une autre source familiale précise «l’administration n’est pas verbale! Qu’on nous montre une seule facture payée par le Minesup. Ils oublient qu’il n’y avait même pas d’eau ni électricité dans sa chambre. Si Jean-Paul Mbia continue, nous allons l’attaquer en justice pour diffamation ! Eutropie Towa ajoute que «Mes enfants et moi avons beaucoup fait pour la maladie de mon mari.

Les gens appellent depuis le Ghana, la Côte d’Ivoire et de l’Europe et ce dont nous avons actuellement besoin, c’est la sérénité». Rencontré ce même jour au Minesup, Jean-Paul Mbia a affirmé que «Le Minesup en tant que Pca a donné des instructions pour que le Pr Towa soit pris en charge. Il a régulièrement eu accès à tous ses droits comme enseignant». A la question de savoir si le philosophe a reçu une assistance financière ou aide concrète, il s’est contenté de dire que «le Pr Towa n’a pas été «négligé» comme certains prétendent!

Jean Philippe Nguemeta | Le Jour

Populaires cette semaine

To Top