Features

Le président Paul Biya de retour à Yaoundé

couple-présidentiel-paul biya

18 H 45 mn. Le président Paul Biya foule le tapis rouge au bas de l’échelle de coupée. A ce moment, la nuit a commencé à envelopper Yaoundé. Le tam-tam des groupes de danses, mêlé à la lumière des lampadaires, proche d’un clair de lune, crée une ambiance de veillées africaine. Le ciel de la capitale, bleu argenté, au crépuscule d’une journée ensoleillée, en rupture avec les averses et le crachin de ces derniers jours, s’y prête également. Des ingrédients pour une cérémonie d’accueil gaie. Poignée de mains. Au bas de la passerelle, le couple présidentiel est accueilli par le président du Sénat, Marcel Niat, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh et le chargé d’affaires de l’ambassade à Yaoundé, Jérémie Robert.

Une parenthèse pour les honneurs militaires : le passage à travers une haie d’honneur constituée par seize éléments de la Garde présidentielle, sabre au poing. De nouvelles poignées avec d’autres personnalités à l’entrée du pavillon d’honneur de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen : Jean Nkuete, secrétaire général du Comité central du Rdpc, Peter Agbor Tabi, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Séraphin Magloire Fouda, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Joseph LE, directeur adjoint du Cabinet civil de la présidence, Martin Mbarga Nguele, délégué général à la Sûreté nationale, Otto Joseph Wilson, gouverneur de la région du Centre, Jean-Claude Tsila, préfet du département du Mfoundi, Mbemi Nyaknga, préfet de la Mefou-et-Afamba, Gilbert Tsimi Evouna, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le couple présidentiel se dirige vers la foule. Dans celle-ci, l’on reconnaît facilement, grâce à leurs pancartes, des militantes et militants de la section Rdpc de la Mefou-et- Afamba Sud, la Jeunesse active pour Chantal Biya (Jachabi) et la « Nkon Koa », groupe d’animation des filles et femmes de la Haute-Sanaga. Moment de communion. Les tam-tams et tambours redoublent d’intensité, les youyous se font plus stridents. Le couple présidentiel répond aux ovations. Et se retire…

C’est le moment des audiences. Le président Paul Biya reçoit, tour à tour, le président du Sénat, le président de l’Assemblée nationale, le chargé d’affaires de l’ambassade de France et le secrétaire général de la présidence de la République.

Dans un salon voisin, la première dame, Chantal Biya, s’entretient avec les épouses de proches collaborateurs du chef de l’Etat venues l’accueillir.

Au moment où le cortège présidentiel s’ébranle, la nuit se fait plus épaisse. Dans les rues de Yaoundé, sur l’itinéraire conduisant au palais de l’Unité, des grappes humaines ovationnent le couple présidentiel.

Ainsi a été tournée, hier, la participation en France du président de la République, parmi les treize chefs d’Etats invités par le président français, François Hollande, à la célébration du 70e anniversaire du débarquement des troupes alliées à Florence, pendant la deuxième guerre mondiale.

© MONDA BAKOA | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top