Features

Le Préfet du Wouri présente son bilan de l’accident du Tunnel Ndokoti

gestion-Préfet

Dans la salle de conférences de ses services à Bonanjo le quartier administratif à Douala, Paul Naseri BEA, le Préfet du département du Wouri, a passé moins de dix minutes devant les hommes et femmes de médias. Tout juste le temps d’une déclaration.

«Merci pour cette occasion que vous me donnez pour faire la communication par rapport à l’accident mortel de la circulation qui a eu lieu le 30 septembre 2014 aux environs de 18h20mn au lieu dit Tunnel Ndokoti, suite à la défaillance d’un Camion semi-remorque. Le Camion dont il est question transportait un conteneur de 20 pieds et était chargé de bois débités partis d’une scierie située en face de l’usine Guinness sis de Ndokoti à destination du Port autonome de Douala. A la descente du Tunnel Ndokoti, il a perdu les freins et a foncé sur les motos qu’il a écrasées au passage avant de s’immobiliser. Sous la violence du choc, il a occasionné la mort de quatre personnes dont deux sur le carreau et deux autres après leur évacuation à l’hôpital de district de Nlogbaba et à l’hôpital Laquinitie… Il convient aussi de signaler que onze motos ont été complètement broyées. Toutefois, les recherches se poursuivent activement dans les différentes structures sanitaires en vue de l’identification et de la prise en charge éventuelle des blessés.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Face à cette situation, les mesures préconisées sont les suivantes :

– Nous avons instruit le Sous-préfet et le Maire de Douala 3e de vider le Tunnel Ndokoti des vendeurs à la sauvette et nous avons déjà interdit le commerce au niveau de ce Tunnel. En liaison avec la Communauté Urbaine de Douala, nous avons donné un délai d’un mois pour que ce lieu soit désengorgé.

– Nous allons renforcer le contrôle des visites technique en ce qui concerne surtout les Camions et nous avons déjà fait des communiqués radio pour vérifier la situation des voitures communément appelées Cargo. D’autres mesures seront prises dans les prochains jours pour pouvoir donc sécuriser notre population ».

Après avoir conclu ses propos, Paul Naseri Bea est retourné à son bureau. Il s’est ainsi soustrait au jeu de questions-réponses qui aurait permis aux journalistes de le relancer sur son bilan qui est contesté par un bon nombre de reporters qui ont enquêté sur ce drame. «Que dit-il des victimes qui sont à l’hôpital général de Douala ou au district de santé du quartier Tergal ? Bon, comme il a dit que les recherches se poursuivent activement pour retrouver d’ autres victimes, on espère qu’il reviendra plus tard nous donner le vrai bilan» a réagi le confrère Albert Belibi.


Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top