Features

Le point d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique Wacs de Limbé inauguré

câble-sous-marin-à-fibre-optique-ACE-WACS

Le ministre des Postes et Télécommunications, Jean Pierre Biyiti Bi Essam, qui a procédé à cette ouverture mercredi 22 juillet dernier a indiqué que cette infrastructure stratégique marque une nouvelle ère des télécoms au Cameroun.

La mise en service du point d’atterrissement du câble sous-marin à fibre optique West Africa cable system (Wacs), permettra au Cameroun de disposer d’importantes capacités additionnelles en plus de celles du câble sous-marin Sat-3, mis en service depuis 2002 et qui est arrivé à saturation.

Le ministre Jean Pierre Biyiti Bi Essam qu’accompagnaient Philisiwe Sibiya, directeur général de Mtn Cameroon, et David Nkotto Emane, Directeur général de Camtel, inaugurait mercredi dernier à Batoké par Limbé, le fruit d’un partenariat public-privé réussi. Dans son édition du vendredi 24 juillet 2015, le journal Mutations revient sur les faits qui ont conduit à ce jour.

En effet écrit le journal, sur la base de l’autorisation à lui accordée en 2009, Mtn a construit la station d’atterrissement du câble sous-marin Wacs de Limbé. Mais, cette autorisation, compte tenu des dispositions de la nouvelle loi régissant les communications électroniques au Cameroun, n’était plus exploitable par Mtn Cameroon.

Le Cameroun a alors entamé des négociations, d’une part avec le consortium Wacs pour son affiliation au système câble Wacs, et d’autre part, avec Mtn Cameroon pour le rachat de ladite station. Ces négociations ont abouti respectivement le 11 juillet 2014, avec le paiement des droits d’adhésion d’un montant de 12 milliards Fcfa au Wacs et le 24 juillet 2014, avec la signature du contrat de vente de ladite station estimée à un peu plus de 2 milliards F Cfa. Et le 4 septembre 2014, l’Etat la rétrocède pour exploitation exclusive à Cameroon Telecommunications compagny (Camtel).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Long de 14,530 km, le Wacs se compose de quatre paires de fibres reliant l’Afrique du Sud à Londres (Angleterre). D’une capacité de transmission de 5,2 Térabits, le Wacs utilise des longueurs d’ondes de 40 G. Les experts s’accordent à dire que l’exploitation du Wacs va en outre améliorer la connectivité du Cameroun à l’International, booster l’expansion de l’internet et fluidifier les transactions électroniques à l’échelle de la sous-région Afrique centrale, dont notre pays a vocation à être le carrefour.

Le directeur général de MTN Cameroon a indiqué dans les colonnes de Mutations que son entreprise a choisi le Cameroun par ce qu’il est convaincu que cette infrastructure contribuera au développement technologique et à la fourniture de services innovants.  Tout en félicitant la réussite de ce partenariat avec l’Etat, le Dg de Mtn Cameroon invite par ailleurs l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (Antic), l’Agence de régulation des télécommunications (Art) et Camtel, l’opérateur exclusif de ladite station, à mettre tout en œuvre pour satisfaire en qualité d’accès, de services et de coûts, les nombreuses attentes de plus en plus exigeantes des entreprises et des populations.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top