Features

Le payement des allocations pour la recherche universitaire est effectif

préinscriptions-enseignants-universités-yaoundé 1-camer24-Concours-de-l'Iric

Depuis mardi dernier, les enseignants des différentes universités d’Etat passent à la caisse.

Hier en début d’après-midi le Dr Joël Meyolo, enseignant au département d’histoire de la Faculté des arts, lettres et sciences humaines (Falsh) de l’université de Yaoundé I (UYI) était dans les amphis pour dispenser ses cours. Preuve que le mouvement d’honneur est désormais derrière. « J’ai dispensé mes cours normalement samedi et dimanche derniers. Mes collègues ont commencé à percevoir leurs allocations mardi 4 novembre dernier », confie-t-il. D’après notre source, ceux des enseignants payés par billetage sont les premiers à passer à la caisse. Tandis que ceux recevant des virements bancaires ont commencé à visiter leurs comptes depuis vendredi dernier. Ces virements se font d’ailleurs par ordre alphabétique selon une programmation du ministère des Finances. « Et comme mon nom commence par la lettre M, le mien sera disponible cette semaine », ajoute-t-il confiant.

A l’UYI, le recteur Maurice Aurélien Sosso avoue n’avoir reçu jusqu’ici aucune revendication. En guise d’illustration, étudiants et enseignants sont bel et bien dans les amphis. Certains attendent la fin des cours des autres départements pour prendre le relais. Les plus futés préfèrent attendre les heures de cours à la bibliothèque centrale. « Les enseignants dispensent leurs cours sans problèmes dans les amphis parce qu’il s’agit de nos enfants à tous. Le ministre de l’Enseignement supérieur a pris toutes les dispositions depuis le 24 septembre dernier afin que les payements soient effectifs. Vous voyez que les étudiants sont en cours et il n’y a aucun bruit. Nous avons dépassé ce stade » a rassuré le recteur. Et Nadine Beyala, étudiante en Lettres modernes françaises niveau 5, de le confirmer. « J’ai reçu un coup de fil de mon camarade très tôt ce matin me disant que les cours se poursuivent normalement dans notre département depuis la semaine dernière et qu’il ne fallait pas que je perde celui de ce matin (Hier, Ndlr). J’ai dû prendre rapidement le premier taxi pour ne pas le manquer », précise-t-elle.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

A la Cellule de suivi du Minesup, les documents y afférents attestent que tout a été acheminé au ministère des Finances (Minfi) depuis le 25 septembre pour payement dudit chèque. « L’aspect technique de cette allocation financière de la recherche universitaire est géré par le Minfi. C’est ce ministère qui est chargé de programmer le payement en fonction de la disponibilité de sa trésorerie. A la période des salaires, les établissements à caractère public sont prioritaires », assure une source introduite. Nous avons pu apprendre que le règlement par virement bancaire prend un peu plus de temps parce que la compensation à partir du compte de virement vers celui de domiciliation bancaire prend au moins deux jours. Du coup, les enseignants doivent être patients, cette procédure ne dépendant pas du Minesup ». Cette allocation a été instituée en 2009 dans le but d’améliorer les travaux de recherche et les performances des enseignants.

© Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

Populaires cette semaine

To Top