Actu'Décalée

Le patron de la TV publique sud-africaine reçoit une « épouse en cadeau »

épouse en cadeau

Scandalisées par les informations selon lesquelles le patron de la télévision publique sud-africaine avait reçu une « épouse en cadeau », des associations féministes ont obtenu l’ouverture d’une enquête officielle, a annoncé vendredi un responsable gouvernemental.

« Nous avons été alertés par un grand nombre de plaintes sur cette affaire et une enquête approfondie a été ouverte », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la Commission sur l’égalité entre les sexes, Javu Baloyi, qui a fixé à quelques semaines la durée de l’enquête. Objet du scandale: le patron en exercice de la télévision publique, Hlaudi Motsoeneng, se serait vu offert une jeune femme — ainsi qu’une vache et un veau — en cadeau de la part d’un lobby représentant des chefs coutumiers.

épouse en cadeau

épouse en cadeau

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Un quotidien de Soweto avait rapporté la semaine dernière qu’une dizaine de jeunes femmes avaient été présentées en rang dans la localité de Thohoyandou, dans la province de Limpopo (nord), par des chefs coutumiers venda qui souhaitaient faire mieux connaitre leur culture. Le patron de la TV avait été invité à faire son choix.La photo, poitrine nue, de l’élue, Vanessa Mutswari — une étudiante en ressources humaines de 22 ans — était également publiée au coté du responsable, le couple se tenant derrière la vache et le veau montés sur une remorque.

« La coutume de donner des femmes en cadeau, comme s’il s’agissait de bétail, constitue une grave régression et une insulte à 20 années de progrès démocratiques et de liberté, particulièrement en ce qui concerne la contribution des femmes », a indiqué la porte-parole du Ministère de la Femme, Kenosi Machepa.Cette attitude vis-à-vis de la femme alimente « le niveau élevé des violences entre hommes et femmes que connaît notre société », a estimé Kelley Moult, chercheur à l’Université du Cap, spécialisé dans les questions de genre.Le patron de la télévision publique n’a pas réagi officiellement à l’annonce de l’enquête.

Sources:

Populaires cette semaine

To Top