Features

Le PAN demande aux jeunes de se lancer dans l’Agriculture

Cavaye-Yeguie-Djibril-Boko Haram-Lékié-jeunes-Ministres

Cavaye Yeguié Djibril a procédé jeudi dernier à Edéa à l’ouverture de la caravane des métiers agropastoraux. Les populations de la région du Littoral ont réservé un accueil chaleureux au président de l’Assemblée nationale jeudi dernier. Cavaye Yeguié Djibril qu’accompagnait le gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, a été témoin de l’affection que lui portent surtout les jeunes. A la faveur de la deuxième édition de la caravane itinérante de promotion et de valorisation des métiers agropastoraux, le département de la Sanaga Maritime a été, deux jours durant, un laboratoire d’échanges entre ceux qui ont déjà tiré profit du travail de la terre et les jeunes venus des quatre coins de la région du Littoral.

L’initiative est du réseau parlementaire Espérance Jeunesse. Gaston Komba, son coordonnateur, a d’ailleurs arraché les applaudissements du public lorsqu’il a pris la parole pour demander à la communauté nationale de ne pas abandonner les jeunes dans les travers qui les minent aujourd’hui. Le député du Nkam a publiquement pris position contre « le laisser-faire ». Après Obala en 2014, le président de l’Assemblée nationale, en présence de 95 députés, a donc apporté son onction à la deuxième édition de la caravane de promotion et de valorisation des métiers agropastoraux. Divers orateurs ont salué sa présence effective. Mais Cavaye Yeguié Djibril n’est pas seulement venu pour sacrifier aux usages du protocole. Il a surtout tenu a réaffirmer l’engagement des députés de la nation à accompagner le gouvernement dans le processus d’encadrement de la jeunesse. Sa délégation était du reste constituée de quelques membres du gouvernement en charge de l’encadrement de la jeunesse et du ministre délégué auprès du Minader, Clémentine Ananga Messina.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour encourager les jeunes à s’engager dans les métiers agropastoraux, le Minjec Bidoung Mkpatt leur a présenté les opportunités qu’offrent le Service civique, le Pajer U et le PIFMAAS. A son tour, Clémentine Ananga Messina, en bon spécialiste des statistiques, a développé un exposé sur la rentabilité de l’agriculture de deuxième génération. Les jeunes ont ainsi appris à connaître les divers programmes d’appui à eux destinés au Minader. Le ministre délégué a salué le bassin de production du palmier à huile qu’est le département de la Sanaga Maritime. Mais elle a aussi encouragé les jeunes du Littoral à s’intéresser à la culture du manioc. Des champs semenciers existent. Il appartient désormais aux jeunes de se rapprocher des services déconcentrés du Minader pour bénéficier du meilleur accompagnement possible. En procédant à l’ouverture de la caravane, le président de l’Assemblée nationale a invité les jeunes de la région du Littoral en général et ceux de la Sanaga Maritime en particulier d’avoir présent à l’esprit qu’Edéa hier, ville lumière est aujourd’hui la mamelle nourricière de la ville de Douala mais surtout de la cité industrialo-portuaire de Kribi. Il n’y a donc plus de honte à se consacrer à l’agriculture a-t-il lancé.

Cavaye Yeguie Djibril est venu demander aux jeunes d’Edea de ne plus fonder tous leurs espoirs sur la bureaucratie, mais d’être audacieux en s’engageant dans l’agriculture. Cette agriculture, qui, leur a-t-il rappelé, constitue le catalyseur de la politique du président de la République. A Edea tous les intervenants ont revisité ces paroles du président de la République : « Aux jeunes, je leur dis, innovez, créez et surtout osez ». Il reste cependant vrai que les jeunes devront bénéficier d’un meilleur encadrement. Aussi, le PAN s’est-il félicité de l’existence d’un lycée technique agricole et d’un institut des sciences halieutiques dans le Nkam. Cavaye Yeguié Djibril a demandé au gouvernement de faire fonctionner ces structures. L’Assemblée nationale, a-t-il promis, s’assurera toujours que les moyens financiers adéquats sont mis à la disposition des jeunes pour le développement des métiers agropastoraux. Aux Jeunes, le PAN a été plus ferme. S’appuyant sur une autre citation du président de la République, Cavaye Yeguié Djibril a demandé à ses jeunes compatriotes de ne pas sombrer dans la résignation et la critique. « Avec les métiers agropastoraux, vous avez la possibilité d’être votre propre patron », a-t-il conclu.

Armand ESSOGO

Populaires cette semaine

To Top