Features

Le Ministre des Travaux publics sur les grands chantiers de Douala

grands-chantier-de-Douala-travaux

Patrice Ambassalla doit visiter ce mardi 31 mars 2015, le chantier de l’autoroute Douala-Yaoundé au niveau de la Pénétrante Est de la ville de Douala, ceux du deuxième pont sur le Wouri et de la pénétrante Ouest de la Capitale économiques. Il sera sûrement question de mettre davantage de pression sur les responsables des travaux qui avancent plutôt lentement. 

Patrice Ambassalla, effectuera une visite de travail, ce mardi 31 mars 2015 à Douala. Le Ministre des Travaux Publics est attendu sur les grands chantiers en cours dans la capitale économique, notamment  le chantier de l’autoroute Douala-Yaoundé au niveau de la pénétrante Est de Douala, celui de la pénétrante Ouest et le chantier de construction du deuxième pont sur le Wouri. La visite du Ministre des Travaux Publics intervient à un moment où le doute persiste sur la possibilité de voir  ces chantiers livrés dans les délais.

Sur le chantier de l’Autoroute Douala-Yaoundé, au niveau de la pénétrante Est de la ville de Douala, l’on évoque l’incivisme des populations, pour justifier la lenteur observée dans l’exécution des travaux. « Le plus dur, c’était la gestion de la circulation. Avec la contribution de la police et nos équipes de gestion de la sécurité, nous avons pu juguler tout ça. Le plus dur, c’était la gestion des motocyclistes.  Comme vous le savez très bien, ils sont désordonnés », indique le conducteur des travaux. Il y a aussi, entre autres le marché de Ndogpassi où, les commerçants installés sur le chantier empêchent l’avancement des travaux.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le chantier de construction du second pont sur le Wouri dont la livraison est attendue en 2017 connait les mêmes perturbations. Il a par exemple  récemment connu un arrêt à cause d’un accident de bateau survenu le 23 janvier 2015. Une embarcation de près d’une centaine de mètres avait heurté l’estacade, le pont provisoire permettant de transporter les matériaux de construction du second pont et la circulation de certains engins, érigés sur ce fleuve.

Un incident malheureux qui avait alors obligé le Ministre des Travaux Publics à descendre sur le terrain afin de constater les dégâts. Avant cet accident, une première perturbation avait eu lieu en septembre 2014, suite à une grève des employés qui réclamaient à Sogea Satom, société française qui s’est vu confier le chantier,  de meilleures conditions de travail et un traitement plus égalitaire. « Nos heures supplémentaires sont comptés comme des heures normales, alors que les ouvriers blancs sont payés comme cela se doit. Les primes et salaires hebdomadaires de ces derniers sont plus importants que nos salaires», fustigeait un des grévistes. Le Ministre Ambassala devrait certainement mettre un peu plus de pression sur les conducteurs des travaux  dans ces différents chantiers.

Wiliam Tchango

Populaires cette semaine

To Top