Features

Le Mindef galvanise les troupes

Joseph Beti Assomo qui a bouclé trois jours de travail à l’Extrême-Nord mercredi, avant de rallier Bertoua, prône le renforcement des liens entre les forces de défense et les populations.
C’est le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) qui a lui-même résumé l’objet de la visite de prise de contact qu’il a entamée depuis le 26 octobre, par la ville de Maroua, chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord, secouée par les attaques terroristes de Boko Haram depuis bientôt deux ans. « Je suis venu transmettre les félicitations du chef de l’Etat aux forces de défense sur le terrain, par rapport aux résultats engrangés sur le front de la guerre », a expliqué Joseph Beti Assomo. Hier, au troisième jour de sa visite dans cette région, le Mindef a donc saisi l’occasion de faire le point sur les opérations avec les différents responsables qu’il a rencontrés dans leurs postes de commandement respectifs. « On a fait le point sur les problèmes, les difficultés rencontrées et les besoins des hommes», a-t-il indiqué à l’endroit de la presse. Si nos forces de défense méritent toute la considération de la nation pour leurs actes de bravoure dans la guerre contre les assaillants de

la secte Boko Haram, elles sont aussi appelées à maintenir la cohésion et la discipline dans leurs rangs. Le Mindef a d’ailleurs rappelé à toutes les étapes, la nécessité de préserver la discipline au sein des différentes troupes. « Les cas éventuels d’indiscipline vont être traités sans complaisance », a relevé Joseph Beti Assomo. L’autre leçon à tirer de la tournée du Mindef à l’Extrême-Nord est le renforcement de la politique de défense populaire, qui doit s’articuler autour des liens forts entre les populations et les forces de défense.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’armée doit se sentir entourée par les populations pour qu’elle bénéficie du bon renseignement. Le Mindef a d’ailleurs associé toutes les composantes sociales aux séances de travail qu’il a eues lors de son séjour à Maroua, Kousseri et Mora. Et Joseph Beti Assomo a également transmis les remerciements du chef de l’Etat aux populations de l’Extrême-Nord, victimes des exactions de la secte Boko Haram.

Les encouragements particuliers vont à l’endroit des membres des comités de vigilance dont certains ont payé au prix de leurs vies l’engagement, le dévouement et les efforts consentis dans cette guerre à nous imposer. Les responsables militaires sont donc conviés à veiller à la qualité des relations entre les hommes au front d’une part et entre les forces et de défense et les populations d’autre part. C’est à ce prix que l’assaut final contre les terroristes de Boko Haram sera réussi.

A Maroua, le Mindef a enfin visité et apprécié certaines actions civilo-militaires en cours de réalisation dans la région de l’ExtrêmeNord : l’aménagement des points critiques sur la nationale Mora Kousseri, l’assainissement de la voirie urbaine de Maroua… Le directeur du génie militaire, le colonel Jackson Kamgaing, indique que les travaux d’assainissement de la voirie urbaine de Maroua sont d’ailleurs réalisés à hauteur de 70 %. D’autres travaux sont en bonne voie. Après l’ExtrêmeNord, le Mindef a mis le cap sur Bertoua, chef-lieu de l’Est, autre région sensible, en proie à l’insécurité du fait de la guerre civile en République centrafricaine.

Olivier LAMISSA KAIKAI

Populaires cette semaine

To Top