Features

Le Lieutenant-Colonel Mboutou affecté à la base aérienne de Garoua

Lieutenant-colonel-Mboutou-Ele-Ghislain-Joël

Soupçonné d’enrichissement illicite, il n’a pas été révoqué de l’armée tel que présumé par certains médias locaux. Le Lieutenant-Colonel Mboutou est désormais fixé sur son sort. Un sort jugé fatal selon bon nombre d’observateurs très au fait de l’actualité autour de cet officier supérieur de l’armée camerounaise. Mais, le Lieutenant-Colonel Mboutou quitte tout simplement «son poste d’attaché militaire à l’ambassade du Cameroun au Maroc et est affecté sur proposition du chef d’État-major de l’armée de l’Air (son corps d’origine) à la base aérienne de Garoua», confie une source proche du dossier.

Selon cette même source, au terme de la commission de passation des grades qui s’est tenue ce mardi sous la supervision du ministre délégué à la Défense, les membres étaient divisés sur le sort à réserver à cet officier supérieur. «Une tendance demandait sa révocation et une autre estimait que jusqu’à ce jour il n’y a aucun élément à charge contre lui dans la mesure où il n’a ni été auditionné et encore moins interpellé dans une affaire supposée s’être déroulée à Paris au mois d’avril dernier».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au final, l’avancement du Lieutenant-Colonel Mboutou, qui devait passer au grade de colonel en janvier prochain, a donc été bloqué, d’après le journaliste Boris Bertolt, sur instruction de la Présidence de la République.

Notre source indique sans plus de précisions que «ce mercredi matin, un message signé du contre-amiral Nsola (officier révoqué de l’armée et grand ennemi d’Edgard Alain Mebe Ngo’o) inondait les réseaux sociaux. Dans ce message, l’ancien attaché militaire auprès de l’ambassade du Cameroun à Pékin détaillait à quelques erreurs près ce qui s’était déroulé lors de la commission».

Le Lieutenant-Colonel Mboutou avait été convoqué à Yaoundé «sur instruction de Paul Biya», en novembre dernier. Cette convocation, selon la presse locale, faisait suite à son interpellation à Paris au mois d’avril dernier en possession d’une forte somme d’argent qui était destinée à l’acquisition d’un bien immobilier pour l’actuel Ministre des Transports.

Otric NGON

 

Populaires cette semaine

To Top