Features

Le lac municipal de Yaounde aux petits soins

Boko-Haram-lac-municipal-de-Yaoundé-l’horreur

Le président de la République a habilité, lundi, le Minepat à signer avec la Deutsche Bank, deux accords de prêt de plus de 21 milliards de F pour le financement du projet.

Longtemps annoncé, l’assainissement et l’aménagement du lac municipal de Yaounde est en phase de concrétisation. Et il ne s’agit plus simplement d’assainissement, d’épuration et autre dépollution souvent annoncé au niveau de la Communauté urbaine de Yaounde (CUY).

Mais de tout un « projet de valorisation touristique et économique ». Hier en effet, le président de la République a signé deux décrets dans ce sens. Le premier, habilitant le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), « à signer avec la Deutsche Bank A.G. London Branch, un accord de prêt d’un peu plus de 18 milliards de F, pour le financement du projet de valorisation touristique et économique du lac municipal de Yaounde ». Le second décret habilite également le Minepat « à signer avec la Deutsche Bank S.A.E., un accord de prêt complémentaire d’environ 3,4 milliards de F, pour le financement de la contrepartie camerounaise adossée sur le crédit acheteur du projet de valorisation touristique et économique du lac municipal de Yaounde ».

Selon Dieudonné Takouo, directeur de la coopération Nord-Sud et des organismes multilatérales au Minepat, « les deux décrets sont complémentaires. Le premier consiste à mobiliser 85% des fonds nécessaires pour le projet qui sera réalisé par des partenaires espagnols. Le second décret quant à lui porte sur la mobilisation des 15% restants et constituant la contrepartie camerounaise ». Notre source précise que c’est faute de moyens financiers disponibles que le gouvernement a préféré emprunter sa part, afin que le projet démarre enfin.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cependant, souligne Roger Mvogo, sous-directeur de la coopération avec l’Europe au Minepat, « ces financements vont servir à la réalisation de la première phase d’un vaste projet d’aménagement de Yaounde, notamment la vallée de Mingoa qui va de l’Hôpital central jusqu’au-delà de l’ENAM». La première phase en question se limite donc au lac municipal. Et, ajoute-t-il, « il sera question d’épuration, de terrassement et d’éclairage du cours d’eau, suivi de la construction d’équipements touristiques et commerciaux ». Entre autres, un hôtel 5 étoiles d’environ 300 chambres, un restaurant, des infrastructures de sports nautiques, des bateaux de plaisance, des parcs de loisirs et attractions diverses (aquarium, cascades animées, etc.). Pour la deuxième phase, portant sur l’aménagement de la vallée de Mingoa, la Deutsche Bank est également disposée à mobiliser des fonds. En perspective, plus de 2 000 emplois directs et 3 000 emplois indirects vont être créés pour que les travaux s’achèvent en 2018, bien avant la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Cameroun va abriter en 2019.

Félicité BAHANE N

Populaires cette semaine

To Top