Features

le Journal Mutations révèle des pratiques de «corruption» chez les Lions

lions-indomptables-can-match

Mutation Le quotidien de la capitale croit savoir que des agents de joueurs à l’instar de Maxime Nana imposent des joueurs au sélectionneur Volker Finke. Notre confrère Mutations publie ce mardi 27 Janvier 2015 une enquête explosive sur la sélection. Sous le titre «affairisme dans la tanière». L’envoyé spécial du quotidien de Yaoundé à la CAN part du cas Clinton Njié non titularisé depuis le début de la CAN, pour présenter une tanière minée par la corruption, la mafia et les magouilles.

Le journaliste signale de prime abord que Clinton Njié est ignoré par le sélectionneur -aux ordres selon Mutations- parce que Jean-Flaubert Nono, Manager général du centre qui l’a formé (l’Efbc) «refuse de redistribuer l’argent qu’il engrange sur son poulain». Cela à cause d’une brouille avec des dirigeants du foot camerounais.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Il présente aussi Jacques Zoua (coupable de double identité) comme une victime de Michel Kaham qui aurait tout fait pour que Cédric Djeugoué son «filleul» soit retenu pour la Coupe d’Afrique à la place de l’ancien joueur de Coton sport de Garoua.

Pour Mutations Djeugoué se retrouve en Guinée Equatoriale pas pour jouer, «mais pour redistribuer ses primes». Mutations attribue les sélections complaisantes à l’action de certains agents de joueurs. Le plus décrié est le Camerounais Maxime Nana. Six joueurs actuellement à la CAN font partie de son écurie. Le nom de Stephen Sunou, un autre agent originaire du Cameroun, est aussi cité. Selon notre confrère, il est question pour eux de booster la carrière de leurs clients en leur assurant le statut d’international qui viendrait booster leur carrière en clubs.

Robert Ndonkou

Populaires cette semaine

To Top