Culture'Urbaine

Le gouvernement suspend le syndicat « Sycamu » de Roméo Dika

syndicat+Sycamu

En mai 2015, une note avait été soumise par un comité ad hoc (conseillers du Pm) à l’attention du Premier ministre et proposait que les activités du Syndicat camerounais de la musique (Sycamu), présidé par Roméo Dika, soient suspendues.

Raisons ? « Le Sycamu s’etait rendu complice de violation de son objet social et des lois et règlements de la République. Par ailleurs, son président s’est répandu en appels publics à la rébellion contre l’autorité du chef du gouvernement ».

Pour ce comité, le Pm devait demander au Minatd d’interdire les activités de la Socacim et au ministre du Travail et de la Sécurité sociale de suspendre jusqu’à nouvel ordre les activités du Sycamu.

Compte tenu de la défiance et de l’insubordination donc le Premier ministre a été victime, le ministre du Travail Grégoire OWONA a signé le 04 août 2015 une décision portant effectivement suspension des activités du Syndicat présidé par Romeo Dika. Voici dans son intégralité le

communiqué parvenu à la rédaction de 237online:

Suspension d’un syndicat

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Décision N°00169/MINTSS/SG/CJ du 04 août 2015.

Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale décide :Article 1er : Le Syndicat camerounais des musiciens en abrégé SYCAMU, est pour compter de la date de signature de la présente décision, suspendu de ses activités sur l’ensemble du territoire national pour une période de six (06) mois renouvelable, pour exercice illégal des activités non-statutaires.
Article 2 : Les autorités administratives compétentes sont chargées de veiller à la stricte application de la présente décision.
Article 3 : La présente décision sera communiquée et publiée partout où besoin sera.

Yaoundé, le 04 août 2015
 Grégoire OWONA

Populaires cette semaine

To Top