Features

Le Gouvernement rassure les investisseurs au sujet du barrage de Nachtigal

Eneo-cameroun-réalisation-Barrage-de-Lom-Pangar-eau
Vendredi dernier, une équipe composée des représentants des trois entreprises parties prenantes dans le projet de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, a été reçue par Basile Atangana Kouna, ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee). Les mandataires d’Electricité de France (EDF), de la Société financière internationale (SFI) et de Rio Tinto Alcan venaient ainsi faire le point sur l’état d’avancement du projet. Philippe Richet, directeur du projet dans ce consortium, a donc saisi l’opportunité de cette rencontre pour présenter quelques points qui, selon les partenaires, pourraient ralentir l’exécution du projet si rien n’est fait par le gouvernement. Il s’agit notamment de la question du transport et de la commercialisation de l’énergie qui sera produite à Nachtigal mais aussi, de la gestion du futur barrage sur cette partie de la Sanaga.Face à ces inquiétudes, le ministre s’est voulu rassurant. «Le gouvernement accorde une très grande importance à ce projet. C’est pourquoi nous allons vous accompagner, vous apporter toutes les facilités pour que ce projet aboutisse et soit opérationnel en 2019», a affirmé Basile Atangana Kouna. Selon lui, les points critiques évoqués par les partenaires sont déjà pris en compte, dans la mesure où «des négociations sont en cours pour que Actis, le repreneur des parts de Aes Corporation dans Aes-Sonel, la société productrice d’électricité au Cameroun, achète une partie de l’énergie produite par EDF», a souligné le ministre. Basile Atangana Kouna a également rappelé à ses hôtes de vendredi, les dispositions qui sont en train d’être prises pour la création d’une société nationale de transport d’énergie. Quant à la gestion du barrage, le Minee a aussi rassuré les partenaires qu’au Cameroun, cette mission est pour l’instant dévolue à Electricty Development Corporation (EDC). «Cette société le fait déjà pour les trois barrages-réservoirs existants au Cameroun et le fera pour ceux à venir», a expliqué le ministre.
Tous ces éclairages faits, rendez-vous a été pris dans quelques semaines pour à nouveau évaluer l’état d’avancement du projet sur le terrain, un comité de pilotage composé des représentants de toutes les parties étant à pied d’œuvre. Mais déjà, du côté d’EDF, on annonce l’arrivée imminente d’un représentant-résident au Cameroun.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En rappel, c’est le 8 novembre 2013 que l’Etat camerounais, EDF, SFI et le groupe canadien Rio Tinto, ont signé à Yaoundé, un accord pour le développement du projet de construction du barrage hydro-électrique de Nachtigal, dans la région du Centre. Cet investissement, d’un montant total de 400 milliards de F, va permettre d’accroître la production énergétique au Cameroun, grâce à 400 MW d’électricité supplémentaires à produire par la centrale de Nachtigal, qui sera construite sur le fleuve Sanaga.


Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Populaires cette semaine

To Top