Features

Le Directeur Général de l’Arsel opposé à une augmentation des tarifs de l’électricité

jean_pierre_kedi_arsel_l’électricité-tarifs

Jean-Pierre Kedi qui se  montre très peu favorable   à une augmentation des tarifs de l’électricité, formule des propositions qui seraient selon lui en même  d’améliorer  la fourniture de l’énergie électrique au Cameroun.

Le patron de l’’Agence de régulation du secteur de l’électricité, estime qu’il est nécessaire de procéder à  un ajustement structurel du secteur de l’électricité rapporte Le Quotidien de L’Economie dans son édition de ce lundi  3 août 2015. Cela passe par un recours au financement local, à la promotion des compteurs de paiement.  Jean Pierre Kedi pense que cette proposition «  aura l’avantage de créer une trésorerie en amont, et réduira les fraudes ». La troisième proposition  concerne la mise en place d’un gestionnaire du réseau des transports. Toute chose qui devrait faciliter le transport des producteurs indépendants.

Autre proposition faite par le DG de l’Arsel, la libéralisation de la distribution grâce à la multiplication des acteurs.  Cette mesure devrait  permettre de faciliter l’accès à l’électricité à plus de consommateurs selon le directeur général. Le reste des propositions  porte sur la création d’une commission nationale de gestion  de l’eau. Elle aura pour principal objectif de maîtriser les ressources hydrauliques ;  La mise à jour régulière du bouquet énergétique à travers la valorisation de toutes les ressources. Et enfin, relève le journal, le régulateur du secteur de l’électricité propose la promotion de l’électrification rurale à travers la décentralisation et la vulgarisation des énergies renouvelables.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour Jean Pierre Kedi, ces propositions seraient plus efficaces que la solution envisagée depuis quelques mois déjà par l’entreprise ENEO à savoir l’augmentation des tarifs de l’électricité.  Quelque soit les différentes hausses  du prix du kilowatt envisagées (0,85 FCFA à plus de 925 185 abonnés) ou encore le  réajustement  des prix à 2,27 FCFA / kWh à 560 229 abonnés et l’augmentation de la prime fixe de 96 FCFA / kWh pour tous les abonnés de la moyenne tension. L’Agence de régulation du secteur de l’électricité relève que ces mesures auront «  une incidence négligeable sur les investissements d’Eneo  et elles  ne vont pas stopper la  dégradation continue de l’état du réseau public d’électricité et la qualité du service fournie ».

 Le DG de l’ARSEL pense qu’une hausse des tarifs de l’électricité va entraîner « la non-considération des audits commandés et payés par le gouvernement. »

Béatrice Kazé

Populaires cette semaine

To Top