Features

Le DGSN promet la transparence au Concours de la police

Boko-Haram-Martin-Mbarga-nguélé-DGSN-police-Carte-nationale-d’identité

En prenant le pouls du déroulement des épreuves du concours des commissaires samedi,   Martin Mbarga Nguélé, a indiqué que seuls les méritants seront admis. Les épreuves écrites du concours des élèves commissaires de police ont eu lieu samedi dernier à Yaoundé.

Les 5500 candidats en lice se sont retrouvés au lycée général Leclerc, au lycée de Ngoa-Ekelle et au lycée technique commercial. 100 places sont disponibles dont 75 pour le concours direct et 25 pour les spécialistes. 2 ou 3 absences ont été dénombrées dans certaines salles d’examen. Dans l’ensemble, ont affirmé les organisateurs, tout s’est bien passé. Même ceux ayant oublié leur Carte nationale d’identité, ou le récépissé de dépôt de dossiers ont été autorisés à composer, en attendant les vérifications.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et dans l’une de ces salles d’examen ce samedi alors que l’épreuve de culture générale, la première des deux de la journée est en cours, la détermination et l’envie d’arborer l’uniforme de la police se lisent sur la plupart des visages. Concentrés sur leur copie, les candidats y déversent leur savoir. Le sujet est d’ailleurs relatif aux questions d’actualité. Arrivé sur les lieux autour de 10h 30 mn, le délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguelé a pris le pool du déroulement du concours. Salle après salle, le DGSN s’est assuré que tout se passait dans la sérénité. Au sous centres du lycée général Leclerc, du lycée de Ngoa-Ekelle tout comme au lycée technique commercial, Martin Mbarga Nguélé, a pris des nouvelles. « Est-ce qu’il y a des problème ?», a-t-il parfois demandé aux superviseurs. Aux candidats, il a indiqué: « Le classement se fera par région et par ordre de mérite. Seuls, ceux qui auront bien travaillé seront retenus Il n’y a pas de place pour les interventions et le monnayage. »

Les consignes ont donc été claires. Ceux qui seront déclarés admissibles passeront les épreuves orales et les élus, recrutés comme élèves commissaires de police. Après le concours des élèves commissaires de police samedi dernier, celui des officiers de police prendra le relais le 24 mars prochain.  Suivront les inspecteurs de police le 28 du même mois et les gardiens de la paix deux semaines après.

Elise ZIEMINE

Populaires cette semaine

To Top