Features

Le DGSN demande à tous les Camerounais d’intégrer le concept de défense populaire

Boko-Haram-Martin-Mbarga-nguélé-DGSN-police-Carte-nationale-d’identité

La propagande de la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn) déjà très omniprésente sur les ondes de la Crtv radio a été accentuée avec le deuxième attentat terroriste de Maroua qui a causé le mercredi 22 juillet dernier 13 morts et une trentaine de blessés.

Dans son émission bihebdomadaire diffusée sur la Crtv Centre et intitulé Canal police, le présentateur est revenu sur l’attentat terroriste de Maroua qu’il a vertement condamné, avant de citer un certains nombres de mesures prises par le patron de la police camerounaise à savoir Martin Mbarga Nguele, le Délégué général à la sureté nationale (Dgsn).

Le concept de défense populaire, qui implique la défense de l’Etat par toutes ses forces vives, a par exemple été remis sur le tapis, la Dgsn appelant tous les camerounais où qu’ils se trouvent et quels qu’ils soient, à plus de vigilance, à plus de collaboration avec les forces de sécurité et de défense. Les Camerounais ont ainsi été conviés à « dénoncer de manière spontanée tous comportements suspects ainsi que toute attitude étrange autour d’eux.

Toujours au rang des mesures prises pour renforcer la sécurité sur l’étendue du territoire national, l’on a appris que « sur hautes instructions du chef de l’Etat, chef suprême des forces de police, la Délégation générale à la sureté nationale (Dgsn) a déjà pris la pleine mesure de cette menace et invite les populations au calme et à la sérénité. Il ne faut pas aider les assaillants à atteindre leurs résultats, qui consistent à instaurer la peur au sein de la société, à travers des tueries spectaculaires. L’heure est à l’action, à la vigilance, à la solidarité et au renseignement, et ensemble nous vaincrons » a-t-on pu entendre au cours de l’émission de la police sur la Crtv.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

D’après l’officier présentant l’émission Canal police, « afin de renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens, le patron de la police a déployé sur le terrain des hauts responsables de la sûreté nationale pour échanger sur le terrain avec les gouverneurs des régions, relayer ses directives auprès de ses collaborateurs des services déconcentrés et rassurer les populations ». À ce propos justement, le Dgsn a invité toutes les populations camerounaises « à mieux observer autour d’elles pour renseigner les autorités compétentes qui à leurs tours prendront des mesures compétentes pour anticiper sur toutes sortes de menaces».

« Informez les gouverneurs de régions, les préfets, les sous-préfets, les Nous demandons avec insistance de redoubler de vigilance et de village ou de quartiers, les magistrats, les forces de police ou de gendarmerie et les forces armées de tous faits ou actes dont vous avez connaissance. Dénoncez les colis douteux, n’ayez pas peur de représailles, votre identité sera toujours préserver. Faites-le à temps pour permettre aux équipes d’intervention d’agir rapidement et efficacement », a conclu le présentateur de l’émission animée par la Dgsn sur la Crtv.

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top