Features

Le compte à rebours des Examens officiels

Examens_Dschang_baccalauréat-enseignants

Les candidats sont déjà en stage bloqué. La plupart de chefs d’établissement d’enseignement secondaire affirment avoir déjà couvert les programmes scolaires à 100%. Les examens de passage en classe supérieure ont été bouclés pour certains avant la fête de 20 mai, pour d’autres depuis vendredi dernier. Pour les candidats aux examens officiels, l’heure est à la concentration sur la préparation.

Au lycée général Leclerc, Elisabeth Ntonga, le chef d’établissement, confie que les enseignants maintiennent encore un regard sur leurs candidats. « Il est question maintenant de fixer les connaissances dans leur tête. Cela se passe par le traitement des épreuves-types des sessions antérieures », argumente-t-elle.  Ici, les élèves sont regroupés par centres d’intérêts : les moins forts en telle ou telle autre discipline, afin de renforcer les capacités et de relever le niveau. On les retient dans les salles de classe tous les jours ouvrables de 7h30 à 13h et ce, jusqu’au 29 mai. Les enseignants reviennent sur les notions incomprises à travers des exercices. Les enseignants sont en train de rassembler le maximum d’exercices pour leurs candidats au moment de la séparation le 29 mai.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au lycée d’Endom, Daniel Mouzong, le surveillant général, confie que les sessions de travaux dirigés et de travaux pratiques sont organisées à l’intention des candidats. Les salles de classs du lycée sont mises à disposition pour les travaux en groupe. Le soir, certains enseignants et le surveillant général rôdent, affirme Daniel Mouzong, pour s’assurer que l’effort est maintenu dans les révisions. Une semaine avant le jour-J, ils seront convoqués au lycée pour un rappel nécessaire de ce qu’il faut faire ou éviter le jour de l’examen.

Celest Cléo Medou, élève en classe de terminale dans un collège privé de Yaoundé, explique qu’il est dans un groupe d’études depuis la fin du deuxième trimestre. Le groupe travaillait jusque-là les samedis et les dimanches. Mais dès cette semaine, il a été convenu qu’il se retrouve tous les jours dès 16h au collège pour réviser jusqu’à 19h après un travail individuel en matinée. Monique Batang, fonctionnaire, a dû dispenser ses deux enfants en classe d’examen des travaux ménagers pour privilégier la préparation de l’examen et le repos.

Jeanine FANKAM

Populaires cette semaine

To Top