Features

Le CNC suspend la chaine Afrique Média et plusieurs autres médias

Afrique-média-Cameroun-Boko Haram-médias

Le Conseil National de la Communication du Cameroun CNC vient de rendre publics les travaux de sa 10e session ordinaire tenue en Avril dernier. Il ressort de ces travaux que la chaine panafricaine, Afrique Media, doit se taire pendant une période d’un mois, en a décidé le CNC dans un communiqué publié le 04 Juin 2015.

«Pour diffusion dans les émissions susmentionnées (La mérite africaine et Le débat panafricain) d’accusations non justifiées, de nature à porter atteinte à l’image et à l’honneur de personnalités, d’institutions et de pays étranger et de ce fait, constitutives atteintes à l’éthique et à la déontologie professionnelle en matière de communication sociale », l’écran d’Afrique Media doit rester noir pendant un mois.

Deux présentateurs d’Afrique media écopent également des sanctions du CNC. Magne Tadda et Mohamed Bachir Ladan respectivement présentateurs des émissions La mérite africaine et Le débat panafricain sont suspendus de l’exercice du journalisme au Cameroun durant une période de six mois car pendant leurs émissions, «certains panelistes ont tenu des propos non justifiés indexant des personnalités, des institutions et des pays étrangers» tels que la France et les Etats Unis.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Royal Fm, une radio basée à Yaoundé est egalement suspendue pour une période d’un mois pour avoir diffusé des informations sans des « preuves concrètes » selon lesquelles le conseiller technique du cabinet civil de la présidence, Oswald Baboke, aurait détourné une somme de 15 millions.

Le journal Le Renard et son directeur de publication, Nestor Nga Etoga, n’échappent pas à la colère du Conseil National de la Communication. Pour avoir titré à sa une « Enquête : Comment les rats d’Afriland First Bank nous piquent notre blé », la banque avait trainé le journal devant le CNC.  Le Renard et son DP sont suspendus pour une période de six mois.

Les journaux en anglais, Vangaurd basé à Bamenda et Cameroon Herald ayant son siege à Yaoundé sont suspendus avec leurs directeurs de publication pour une période de six mois pour publication d’informations non-fondées.

La plainte d’Issa Tchiroma contre Mutations, Emergence et Le Messager n’a pas eu une suite car les membres du conseil ont eu des « positions contradictoires ». Elle sera délibérée à la prochaine session.


=> Le Communique du CNC (PDF) <=


=> La Decision du CNC (PF) <=


Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top