Features

Le Chef de l’Etat dans la lutte contre le VIH/Sida

Paul-Biya-cameroun-président-forces-chef de l’Etat-marabout

Le geste salutaire du chef de l’Etat.

Un premier stock évalué à un milliard de F a été reçu mercredi dernier à Yaoundé. Une première vague d’antirétroviraux, fruit de la dotation de cinq milliards de F du chef de l’Etat ainsi que des cinq milliards inscrits au Budget d’investissement public 2013 ont été réceptionnés à Yaoundé.

C’est à la faveur d’une visite dans l’un des entrepôts de la Centrale nationale d’approvisionnement en médicaments et consommables médicaux essentiels (Cename), que le ministre de la Santé publique (Minsanté) et les différents partenaires impliqués dans la lutte contre le VIH/Sida au Cameroun ont pu prendre connaissance du premier stock d’antirétroviraux mercredi dernier. Selon le directeur général de la Cename, Dr Oussoumanou Taoussé, les médicaments reçus, protocole de première et deuxième ligne d’une valeur d’un milliard de F, ont été commandés pour 130 000 malades. Ils représentent une première partie des 10 milliards de F d’ARV, attendus à la Cename.

« Nous attendons des antirétroviraux d’un total de 10 milliards de F et, au vu du volume de ces produits, nous ne pouvions pas nous permettre de tous les stocker dans nos entrepôts. Aujourd’hui (mercredi, ndlr), nous avons reçu des médicaments d’une valeur d’un milliard de F, demain, cela va monter à 3 milliards», a expliqué le Dr Oussoumanou Taoussé. Ce premier stock d’antirétroviraux est sensé servir sur une période de trois mois et demi.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et au directeur du Cename d’ajouter : « Nous allons faire venir ces produits au fur et à mesure. C’est une bonne chose pour les fournisseurs parce que cela leur permet de faire une programmation dans la fabrication de leurs produits. Il n’y aura pas de rupture de stock. » La consommation dudit stock d’ARV débutera lorsque les réserves emmagasinées au siège de la Cename seront épuisées.

543 294 personnes vivent avec le VIH au Cameroun, soit environ 5,5% de la population totale, d’après le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le Cameroun a donc inscrit l’approvisionnement en antirétroviraux dans son Budget d’investissement public depuis l’exercice 2013. Une fois réceptionné, l’ensemble du stock qui s’élève à 10 milliards de F, devra servir sur une période de dix mois et demi.

Marilyne NGAMBO TCHOFO National – Société

Populaires cette semaine

To Top