Features

Le chantier du 2e Pont sur le Wouri partiellement arrêté

pont-wouri-douala

Un bateau a heurté le pont provisoire mardi, entraînant la suspension des travaux sur le viaduc. Des pieux inclinés, des entretoises – encore appelées raidisseurs – tordues, une passerelle piétonne sortie de son alignement et qui pend au-dessus de l’eau. Le diagnostic complet n’est pas encore dressé, parce que l’équipe technique attend que les assureurs fassent leur constat. Mais l’accident survenu mardi, 20 janvier, vers 17 h sur le chantier du 2e pont sur le Wouri a causé des dégâts visibles par tous.

Sur le site hier, l’équipe de CT a appris de Didier Lepage, chef de projet, que c’est un bateau « de plus de 100m de long », affecté au transport des débris de dragage du chenal du Wouri, qui est venu heurter l’estacade. Il s’agit du pont provisoire lancé pour que les engins à l’ouvrage n’aient pas à circuler sur le premier pont. L’embarcation, prise dans un courant jugé fort ce jour-là, aurait donc dérivé jusqu’à la collision.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le chantier, pour ce qui est de la partie viaduc, a été arrêté. « Mis en sécurité », selon Didier Lepage. « Nous avons sur cette estacade du béton, de l’acier, trois grosses grues pesant de 150 à 180 tonnes », précise-t-il. En d’autres termes, il ne faut prendre aucun risque. Des pressions supplémentaires sur un ouvrage déjà éprouvé pourraient s’avérer catastrophiques. « Le diagnostic commence lundi », poursuit le chef de projet, qui signale que des experts sont attendus. « On espère que certains travaux reprendront dans trois semaines et pour l’ensemble, dans deux mois », ajoute-t-il. Il estime entre 30 et 45 mètres la longueur d’estacade dégradée.

Cela dit, les travaux d’accès (les terrassements par exemple) ou ceux effectués sur le parc se poursuivent. Hier, une grue était par exemple en train d’être montée sur ce parc.

Le préfet du Wouri, Naseri Paul Bea, était sur le chantier hier également. Après un tour dans l’eau, au plus près du point d’impact, il a jugé les dégâts sérieux. Et souhaité que tout soit mis en œuvre pour une reprise la plus rapide possible de l’ensemble des travaux. « Il ne faut pas que ça traîne », a déclaré l’autorité administrative.

Lancé le 11 novembre 2013, le chantier du 2e pont sur le Wouri, étalé sur 36 mois, en est à 30% de taux de réalisation, selon des sources officielles.

Alliance NYOBIA

Populaires cette semaine

To Top