Features

Le Cameroun va enfin avoir sa première académie de football

academie-de-football

Le président de la République a publié un décret jeudi créant annoncée depuis février 2010. Le rappel du contexte et la situation du football camerounais

Le chef de l’Etat a rendu public ce jeudi, 25 septembre, un décret portant création de l’Académie national de football du Cameroun.

Cette académie a pour mission: «L’initiation et l’encadrement des jeunes à la pratique du football de haut niveau; la formation initiale et continue des formateurs à l’enseignement théorique et à la pratique élaborée du football; le développement de l’expertise nationale dans les métiers du football ; La collecte, la conservation et la diffusion de la documentation relative au football ; la recherche fondamentale et appliquée aux métiers liés au football», détaille ce décret lu en début d’après-midi sur la radio publique nationale.

Il faudra toutefois encore attendre pour voir une véritable implémentation sur le terrain car «l’organisation administrative et académique ainsi que les modalités de fonctionnement de l’académie sont fixés par un texte particulier», explique Paul Biya. L’Ecole de football des Brasseries du Cameroun, la Kadji Sport Academy (KSA) demeuraient pour l’heure les écoles de référence au Cameroun pour les jeunes footballeurs.

La création d’une académie de football au Cameroun était attendue depuis le 10 février 2010. A cette date, le chef de l’Etat, dans son traditionnel discours à la Jeunesse, avait alors déclaré: «J’envisage de mettre à l’étude la création d’une Ecole supérieure de formation au football qui, en liaison avec le ministère des Sports et de l’Education physique et le ministère de la Jeunesse ainsi qu’avec la Fédération et les académies existantes, aura pour mission d’encadrer et de perfectionner les jeunes qui manifesteront des dispositions exceptionnelles pour notre “sport-roi”».

Au début était la CAN 2010

Il convient de rappeler que l’annonce de la création de l’académie à cette époque survenait au lendemain de la contre-performance des Lions indomptables en Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2010, jouée en Angola du 10 au 31 janvier. Le Cameroun était sorti au second tour de cette compétition, battu par l’Egypte (1-3). Depuis lors, il n’y a eu que des mauvais résultats.

En 2012, lors de la 28ème édition de la CAN, co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale, le Cameroun avait manqué son ticket de qualification. Il en fut de même pour la CAN de l’année suivante, organisée en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février 2013.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au niveau mondial, le fiasco fut également au Rendez-Vous. Lors du mondial Sud-Africain, tenu du 11 juin au 11 juillet 2010, le Cameroun était sorti par la petite porte, au premier tour, avec trois défaites, cinq buts encaissés et obtenant au final la 31e place sur 32 équipes en compétition.

Le Mondial brésilien

En juin 2014 au Brésil, les Lions indomptables ont réussi à faire pire, sortant au premier tour avec zéro point, neuf buts encaissés et occupant la dernière place du classement de la compétition : 32e sur 32 équipes.

Ce dernier résultat avait conduit le président de la République à ordonner une enquête sur les causes de la débâcle des Lions au Mondial brésilien, laquelle débâcle avait été émaillée de contestations de primes ; de bagarres sur le terrain, etc.

L’enquête prescrite par Paul Biya au Premier ministre n’a jamais été rendue publique. Toutefois, des actions pour réformer l’équipe nationale de football ont été posées notamment la non sélection d’une dizaine de footballeurs ayant pris part au mondial Brésilien pour les éliminatoires de la CAN 2015. Avec la nouvelle cuvée, le Cameroun a bien démarré avec deux victoires: 2-0 contre la RDC le 6 septembre dernier ; et 4-1 contre la Côte d’Ivoire le 10 septembre 2014 à Yaoundé.

L’autre action posée pour réformer le football au Cameroun a été l’organisation par le ministère des Sports et de l’Education physique, les 25, 26 et 27 août 2014, d’une «Réflexion sur l’instauration effective d’un football véritablement professionnel au Cameroun». La dite réflexion a été menée par un Comité comprenant le ministère des Sports et de l’Education physique, le Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football, la Ligue de Football Professionnel du Cameroun, le Comité national olympique et sportif du Cameroun, les associations sportives, les milieux d’affaires et les organisations patronales. Dans le rapport général des travaux du comité, il est indiqué qu’il s’est réuni «suite à la présentation par le Premier ministre, Chef du gouvernement, du rapport sur les causes de la campagne peu glorieuse des Lions Indomptables à la Coupe du Monde Brésil 2014».

Dernier et non le moindre, l’annonce de la création de l’académie nationale de football du Cameroun intervient après le vote du 20 septembre dernier à Addis-Abeba en Ethiopie, vote au cours duquel 12 membres sur les 14 qui composent le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) ont accordé leurs voix au Cameroun pour l’organisation de la CAN 2019. Le pays de Roger Milla et de Samuel Eto’o Fils veut y arriver avec tous les avantages de son côté.

Eugène C. Shema

Populaires cette semaine

To Top