Features

Le Cameroun commence à préparer ses entreprises aux APE

Le Bureau de mise à niveau des entreprises (BMN), structure dirigée par Chantal Elombat (photo) et qui dépend du ministère camerounais de l’Economie, a arrêté les conditions d’éligibilité des entreprises au Programme d’appui à l’amélioration de la compétitivité de l’économie camerounaise (PACOM).

Selon le communiqué ayant sanctionné la dernière session du comité de pilotage du BMN, les entreprises éligibles à ce programme doivent exercer dans les secteurs de «la sidérurgie, la métallurgie, le textile et la confection, l’agro-alimentaire, le tourisme, le BTP, l’électronique et l’électrotechnique, la mécanique, le cuir et la chaussure». En outre, elles doivent justifier «d’un chiffre d’affaires compris entre 50 millions et 6 milliards de francs Cfa, d’une transformation industrielle représentant plus de 70% du chiffre d’affaires à la dernière année comptable, être en activité depuis au moins 2 ans, disposer de capacités techniques et organisationnelles pour conduire un processus de mise à niveau… »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le PACOM est financé par l’Union européenne à hauteur de 6,5 milliards de francs Cfa, dans la perspective de la ratification des APE d’étape, signés par le gouvernement camerounais le 15 janvier 2009.

Ce programme vise trois objectifs principaux : «la mise à niveau des petites et moyennes entreprises camerounaises du secteur productif industriel et agro-industriel ; le renforcement de la normalisation et de la qualité des produits camerounais ; la mise à la disposition des entreprises de compétences et de structures d’appui plus efficaces, notamment dans les filières ou secteurs prioritaires, de manière à ce qu’elles produisent des biens et services de qualité pour conquérir durablement les marchés», souligne l’Union européenne.

Agence Ecofin

Populaires cette semaine

To Top