Features

Le Cameroun accueille une 17e mission médicale chinoise

chine-cameroun-mission-médicale-chinoise-L

Elle remplace la 16e qui aura traité près de 78.000 patients dans divers hôpitaux du pays. Les médecins chinois interviennent au Cameroun depuis 1975.

Les autorités camerounaises ont accueilli vendredi à Yaoundé, lors d’une cérémonie officielle, la 17e mission médicale chinoise depuis 1975. Une occasion du renforcement de la coopération sanitaire avec la Chine, s’est félicité le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, en présence de l’ambassadeur de Chine au Cameroun, Wo Ruidi.

« Nous avons la joie de renforcer davantage ce jour la coopération entre la Chine et le Cameroun », a souligné le ministre dans une expression de reconnaissance des résultats accomplis en près de 40 ans de présence de la Chine dans le domaine de la santé au Cameroun,depuis la signature en mai 1975 du premier protocole d’accord y relatif donnant aussitôt lieu à la première mission médicale.

« Le secteur de la santé publique est une des priorités de notre coopération. Depuis 1975 jusqu’à nos jours, il y a eu au total 537 membres chinois qui ont rendu leurs services médicaux au peuple camerounais. Cette liste, comme l’amitié entre nos deux pays, ne touchera jamais à sa fin: l’arrivée des nouveaux membres de la 17e mission en est la preuve« , a renchéri l’ambassadeur de Chine.

C’est une équipe de 45 personnes de compétences variées alliant principalement des spécialités comme l’ORL, la traumatologie,l’ophtalmologie, l’acupuncture ou encore l’ orthopédie et qui évolueront au sein de trois formations traditionnelles comme pour les précédentes, à savoir: l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, l’hôpital de district de Mbalmayo (Centre) et celui de Guider (Nord).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

C’est le même effectif que la précédente qui, « selon les premières statistiques, pendant deux ans a diagnostiqué et traité un nombre d’environ 78.000 patients, fait des opérations chirurgicales au nombre d’environ 6.100 et pratiqué les anesthésies au nombre d’environ 3.400 », a rapporté le diplomate chinois.

Parmi cette mission, « certains sont revenus deux ou trois fois au Cameroun », a-t-il noté en outre. « Je sais que tous les membres de la 16e mission ne sont pas partis. Il n’y a que 14 qui restent », a constaté de son côté encore le ministre de la Santé publique. A ce chiffre vient s’ajouter un groupe de 31 nouveaux coopérants pour composer la 17e mission médicale.

« Avant l’envoi des missions médicales, il y a eu la construction de l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Douala, l’ octroi des médicaments, l’établissement d’un centre anti-paludisme, la formation du personnel sanitaire et la mission d’experts pour le plateau technique de trois hôpitaux, tout cela est très bénéfique au peuple camerounais », a rappelé l’ambassadeur Wo Ruidi.

Comme de tradition, des attestations de travail ont été remises aux 31 membres de la 16e mission médicale en fin de séjour par le ministre de la Santé publique, qui a salué les « actes médicaux remarquables enregistrés » de leur part et des prédécesseurs des équipes antérieures.

Journalducameroun.com avec Xinhua

Populaires cette semaine

To Top