Economie

Le Cameroun a exporté pour 367 millions de dollars aux Etats-Unis en 2013

cacao-commerce-prix

C’est à la faveur du système préférentiel de commerce entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Afrique subsaharienne en vigueur depuis 2000

En 2013, Sous l’African growth and opportunity act (AGOA), le niveau des exportations du Cameroun vers les Etats-Unis s’élevait à 367 millions de dollars (environ 183,5 milliards de F CFA). L’année précédente, les échanges se chiffraient à 308,3 millions de dollars (environ 154 milliards de F CFA). Ces statistiques sont fournies par le point focal AGOA au Cameroun, Olivier Dimala, qui a accordé une interview chez nos confrères de Cameroon Tribune ce 05 août 2014. L’AGOA est un système préférentiel d’échanges approuvé par le Congrès des Etats-Unis en mai 2000 pour impulser les échanges économiques entre les USA et l’Afrique subsaharienne. Divers produits sont ainsi exportés aux Etats-Unis en franchise de droits de douane tels que les produits vestimentaires, ceux de l’habillement et du textile, des produits artisanaux, agro-alimentaires et des aliments.
Eligible depuis le 18 mai 2000, le Cameroun n’arrive pas toutefois à tirer le plus grand profit de ces accords.«Cela est dû à divers acteurs: les faibles capacités productives de nos entreprises, le manque de financements, le gigantisme et l’extrême exigence du marché américain quant aux normes et aux quantités», relève le point focal Agoa-Cameroun. Des insuffisances que le comité technique de suivi et d’accompagnement de l’AGOA au Cameroun, créé en janvier 2012 par le Premier ministre, devrait résorber en mettant à niveau les entreprises.Celles qui ont réussi à établir des liens avec des sociétés américaines dans le cadre de l’AGOA estiment que c’est un bon système. «L’un de nos clients, Starbuck coffee, plus grand distributeur dans le monde entier, est assez exigeant, aussi bien en matière de quantités qu’en matière de qualité de café. (…) Mais en matière de prix, vous ne pouvez pas trouver mieux. Lorsqu’ils vous agréent un lot, ils vous paient plus cher que le prix du marché», précise François Mefinja Foka directeur général de l’Union centrale des sociétés coopératives agricoles de l’Ouest (UCCAO), dans le quotidien gouvernemental.

Populaires cette semaine

To Top