Features

L’artiste Longuè Longuè dans l’avion pour le Cameroun

Longuè_Longuè

Plusieurs fois annoncé et plusieurs avorté, l’embarquement de la France à destination du Cameroun de l’artiste Simon Longkana Agno alias Longué Longué est effectif depuis ce matin. A en croire des sources concordantes très proches du célèbre chanteur camerounais, ce dernier a pris un avion de la compagnie Air France à partir de l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle en fin de matinée et l’arrivée est prévue à l’aéroport international de Douala ce jeudi 15 janvier 2015 en début de soirée.

Si toutes les sources proches de l’artiste s’accordent sur cette dernière actualité de l’auteur de l’album à succès « Ayo-Africa », rien ne filtre cependant sur les conditions de libération de Longuè Longuè. L’on espère en savoir plus à l’arrivée ce soir de ce dernier dans sa ville natale où une conférence de presse est annoncée.

Pour rappel: En 2011, Longkana Agno Simon avait été condamné en France à huit ans d’emprisonnement ferme pour « Viol sur mineure ». Au commencement de l’histoire, une plainte de l’épouse de l’artiste qui accuse ce dernier d’avoir violé sa nièce mineure de 17 ans. Une accusation que Longue Longue a toujours niée.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

« Je suis innocent à 100%. Je suis innocent. Vous savez, pour une procédure criminelle ici en France, on ne vous libère pas au bout de trois mois. Vous avez vu en 2005 lorsqu’on m’a interpellé, au bout de trois mois, la juge m’a libéré parce qu’elle avait plus d’un doute. Alors que le minimum en matière de peine en matière criminelle est d’un an. J’ai été en situation irrégulière en 2005, je l’ai toujours été, je n’ai jamais eu des papiers en France, je me suis marié pour avoir des papiers. Malheureusement, ces papiers je ne les ai pas eus. Voilà ! Le juge m’a libéré en 2005 parce que le dossier était vide, il n’y avait que des contradictions. Après 55 mois de contrôle judiciaire que j’ai respecté, on m’a jugé, condamné et la cour, la chambre d’instruction m’a libéré eu bout de quatre mois. Imaginez quelqu’un qu’on condamne à dix ans. Quatre mois et dix jours après, on le libère, ça veut tout dire. Un juge de la chambre d’instruction s’est ouvert à mon avocat pour lui dire qu’il y a un doute dans cette affaire… . La justice française m’a remis mon passeport. J’aurais pu rester au Cameroun. Je suis revenu de mon propre gré parce que je veux que la lumière soit faite sur cette affaire. Et un jour, la lumière sera faite. Je vais vous dire que ce n’est pas parce que je suis incarcéré que cette dame va penser qu’elle a gagné la partie. Sachez que même dehors il y a des prisonniers. Prisonniers de.. 1’échec social, prisonniers de la maladie, prisonniers de la pauvreté. La vraie prison, c’est la prison morale! » avait déclaré l’artiste dans une interview publiée il y a quatre mois chez nos confrères de Mutations…

Adeline Atangana

Populaires cette semaine

To Top