Features

L’armée camerounaise déjoue un attentat à la bombe

l’armée-camerounaise-boko-haramnigéria-terroriste-kamikazes-Chibok

Elle  a interpellé une femme adepte  de cette secte  islamique  portant des explosifs au marché de Maroua. C’était ce mercredi 14 janvier 2015. N’eut été la dextérité de l’armée camerounaise et d’avantage celle du service des renseignements, le  marché de Maroua serait aujourd’hui réduit en cendre par les adeptes de Boko Haram.

En effet, une femme adepte de cette secte islamique vient d’être arrêtée dans le chef lieu de la région de l’Extrême-Nord par les soldats camerounais. La femme en question, une adolescente d’environ 18 ans portait des bombes qu’elle allait faire exploser  dans ce marché. Les explosifs en forme de ceinture dissimulés dans les vêtements de la jeune fille étaient noués autour de ses reins.

Selon des informations, les éléments du bataillon d’intervention rapide qui ont attrapé la femme en question l’on fait après une enquête qui a pris plusieurs jours. Après avoir cueilli cette dernière,  et lui avoir enlevé les explosifs qu’elle comptait aller faire exploser pour tuer beaucoup de Camerounais comme ce fût le cas au Nigéria, ces derniers jours, elle a été placée en garde à vue pour exploitation. D’aucuns affirment que la bonne collaboration entre les populations riveraines et les forces de maintien de l’ordre serait à l’origine de cette action qui a permis de  stopper un attentat à la bombe sur le sol camerounais.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette action de l’armée camerounaise qui est à saluer intervient quelques jours après  l’attaque de Kolofata qui s’est déroulée lundi dernier. Attaque au cours de laquelle l’armée camerounaise qui n’a pas fait de cadeau à ces assaillants, avait tué plus de 148 membres de cette secte. L’interpellation de cette femme porteuse de bombe rassure non seulement les populations riveraines de la zone de conflit, mais démontre à suffisance que l’Etat camerounais et ses soldats sont prêts à tout pour protéger le triangle national.  Avec l’appui de l’armée tchadienne qui vient de se joindre au Cameroun et certainement de l’Union africaine qui vient aussi de rejoindre la bataille, l’espoir de voir cette ennemie de l’Afrique neutralisée pointe désormais à l’horizon.

© La Nouvelle Expression : Hervé Villard Njiélé

Populaires cette semaine

To Top