Features

L’Ambassadrice de France au Cameroun a finalement été reçue par Paul Biya!

christine_robichon_ambass_france_et_paul_biya_0025_ns_700

Christine Robichon, l’Ambassadrice de France au Cameroun, a été reçue en audience ce samedi 27 juin 2015 peu avant 12 heures par Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais. La rencontre a eu lieu au Palais de l’Unité, la résidence de Paul Biya à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. L’ordre du jour de ce tête à tête de près d’une heure n’a pas été rendu public.

Mais, selon des indiscrétions, Paul Biya et son hôte, ont échangé principalement sur les préoccupations liées à la préparation de la visite annoncée début juillet 2015 en terre camerounaise, de François Hollande, le président de la République française. «Je viens d’avoir un échange très confiant avec le Chef de l’Etat (Camerounais, ndlr), dans la perspective de la visite du Président François Hollande» confirme Christine Robichon, au micro de nos confrères de la CRTV, à la sortie de l’audience avec le Président camerounais. Elle n’a cependant annoncé aucune date, ni le programme officiel de cette visite. «Je ne serais pas en mesure de vous donner plus de précision sur cette visite, plus que ce n’est pas le rôle des Ambassadeurs de France de donner le programme. C’est fait pas les services de la présidence de la République française quelques jours à l’avance. Nous travaillons à la préparation de cette visite dans une excellente atmosphère» a expliqué Christine Robichon.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Cette rencontre préparatoire entre Paul Biya et Christine Robichon, avait été programmée dans un premier temps le mercredi 09 juin 2015. Mais, alors que journalistes, diplomates et collaborateurs des deux personnalités avaient déjà été mobilisées pour ce rendez-vous, Paul Biya avait contre toute attente pris la décision de l’annuler ce même mercredi 09 juin en fin de matinée. La rumeur avait laissé croire que Paul Biya avait pris l’initiative d’annuler ce rendez-vous en raison de la confirmation la veille par la Cour suprême, de la condamnation à 25 ans de prison de l’avocate française d’origine camerounais, Yen-Eyoum Lydienne, pour détournement de fonds publics et la suspension par le Conseil national de la Communication, de la chaine de télévision Afrique Media, réputée être un media anti-français.

Afin d’obtenir la libération de leur compatriote, les Français mettent la pression sur les autorités camerounaises. Une pression qui sera accentuée avec le prochain séjour à Yaoundé de François Hollande. Mais, selon Issa Tchiroma, le ministre de la Communication et porte parole du gouvernement, les pressions et les interventions qui proviennent de toutes parts hors de nos frontières, sonnent comme un coup d’épée dans l’eau…

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top