Features

L’agriculture et le numérique pour sortir les jeunes du chômage ?

Entrepreneuriat-l'agriculture-réussir

En parlant des secteurs qui doivent être considérés comme des niches d’emplois pour les jeunes, le Président Paul Biya a cité l’Agriculture et l’Economie numérique. «Je vous engage à opérer une réelle révolution des mentalités à ce sujet. La terre ne trahit jamais. N’ayez pas peur de franchir le pas, soyez entrepreneurs agricoles dont le Cameroun a besoin», a déclaré Paul Biya. Outre le fait de voir en ces deux secteurs une niche d’emplois, le Chef de l’Etat dit que c’est «un métier noble et rémunérateur». Comme pour dire qu’il n’y’a pas de sots métiers et les jeunes n’ont pas de raison d’avoir honte de s’y lancer.

Le Quotidien de l’Economie dans son édition en kiosque du 15 février 2016 écrit donc que selon Paul Biya l’économie numérique et l’agriculture représenteraient aujourd’hui de nouvelles opportunités pour les jeunes. Le journal revient sur les indications du Président plutôt mal accueillies par la jeunesse camerounaise. En parlant de façon spécifique de l’agriculture le Président a dit qu’il existe «de nombreux programmes au niveau du gouvernement pour soutenir le développement rural. Informez-vous sur ces programmes. Vous devez pouvoir en profiter». Le Quotidien rapporte dans ses colonnes des propos de Sévérin Toundeu étudiant qui à ce propos déclare que «c’est bien beau de nous demander de rentrer dans les villages faire la terre, mais, y a-t-il suffisamment d’écoles pour former tous ceux qui veulent se lancer dans l’agriculture ? Non. Et c’est bien dommage». Un autre dit «l’agriculture nécessite des financements pour se lancer comme tout autre activité d’ailleurs». Des questions qui visiblement n’ont pas trouvé réponse dans le message du 10 février dernier.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pour ce qui est de l’économie numérique, Paul Biya en appelle à la collaboration conjointe des jeunes et du gouvernement. Du côté de l’Etat, il va s’agir de poursuivre la mise en place d’une infrastructure adéquate, ainsi que l’assainissement et la bonne régulation de ce secteur clé, dans l’intérêt de l’économie nationale et du développement de l’emploi-jeunes. Du côté des jeunes, ils doivent saisir les opportunités qui s’offrent à eux dans ledit secteur. Ils doivent tirer profit «du travail de la terre, de notre nouvelle industrialisation, et aussi l’économie numérique».

Pour Le Quotidien de l’Economie, ces appels de Paul Biya sont loin d’être nouveaux. «Puisque le Chef de l’Etat n’a cessé de rappeler dans plusieurs de ses prises de paroles que l’agriculture est l’avenir du Cameroun», pour parler en exemple de ce secteur particulièrement. Il n’y aurait donc pas rien de nouveau dont peuvent se servir les jeunes en exploitant ces niches et qui leur faciliteraient l’accès à l’emploi. Pour eux, il ne suffit plus de dire que l’agriculture et l’économie numérique sont des niches d’emplois. Il faut que cela soit appuyée sur la réalité.

Liliane J. Ndangue

 

Populaires cette semaine

To Top