Features

La Vierge Marie appelée au secours du Cameroun

vierge marie-basilique-mvolye

Durant la célébration le 15 août à Mvolyé, Mgr Jean Mbarga a imploré la vierge Marie afin qu’elle préserve la paix dans le pays. Bienheureuse mère de Dieu, l’élévation au ciel de la Vierge Marie dans la gloire de son fils Jésus Christ, a été commémorée vendredi dernier dans le monde entier. A Yaoundé, les chrétiens catholiques ne sont pas restés indifférents.

C’était un jour férié mais beaucoup ne se sont pas laissé dominer par l’envie de se prélasser. En grand nombre, ils ont rallié les chapelles pour suivre l’évangile du jour de l’Assomption. A la basilique dédiée à l’élue du jour à Mvolyé, Mgr Jean Mbarga, administrateur apostolique de l’archidiocèse de Yaoundé, en visite pastorale, a d’entrée de jeu appelé la mère de l’humanité au secours du Cameroun. « Devant ton amour maternel, nous voulons te demander cette paix que tu nous as toujours donnée. Intercède auprès de l’esprit Saint pour que les cœurs s’apaisent et que les armes se taisent. » Et de poursuivre : «  Très sainte Vierge Marie, nous mettons entre tes bras l’espérance et la vie de nos familles. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Au-delà, Mgr Jean Mbarga a invité les chrétiens à suivre les pas de la Vierge Marie. Elle qui s’est définie devant l’ange de Dieu comme : « Je suis la servante du Seigneur ». S’appuyant sur l’évangile de Luc (1, 38.). A ce titre, a expliqué l’administrateur apostolique, Marie est servante de Jésus-Christ, de l’humanité et de l’Eglise. Elle est l’exemple du disciple de Jésus qui répond à son appel « Viens et suis-moi ». « N’attendons plus de nous lever et de le suivre à l’exemple de Marie servante du Seigneur », a proposé l’officiant. Non sans indiquer qu’en dehors d’être une humble servante, elle est la mère du perpétuel secours à qui nous devons confier les défis de l’existence. La mère qui prend dans ses bras tous les hommes écrasés par les épreuves de la vie. L’enjeu de l’Assomption, a assuré l’archevêque, c’est le développement, la fructification et la mise en valeur des talents reçus de Dieu, pour que Jésus récompense le fidèle. D’après lui, Dieu aime celui qui sert et Dieu sait récompenser son serviteur. « Cher fidèle, a expliqué l’archevêque, sers Dieu et Dieu te servira, sers le Christ et le Christ te servira, sers ta nation le Cameroun et ta nation te servira… ».

-Des sacrements administrés à plusieurs jeunes durant la célébration vendredi.


Elise ZIEMINE

Populaires cette semaine

To Top