Features

La vidéo de Boko Haram une réaction aux frappes aériennes?

boko-haram-avion-militaire

La déclaration de guerre au Cameroun du leader de la secte islamiste nigériane Boko Haram, Abubakar Shekau, dans une vidéo récemment diffusée sur internet, serait due à la mort de plusieurs de ses proches dans une opération de l’armée camerounaise après l’attaque contre Achigashia, localité du nord du Cameroun, fin décembre 2014, a déclaré samedi à Xinhua une source militaire.

« D’après nos informations, il semblerait que beaucoup de ses proches sont morts dans les tirs d’obus le 31 décembre », a affirmé cette source dans une allusion à une opération des forces de défense et de sécurité camerounaises comportant des raids de l’ aviation après l’occupation de la localité d’Achigashia, frontalière du Nigeria, par Boko Haram suite à une attaque violente le 28 décembre.

Dans son message diffusé à travers une vidéo postée sur YouTube le 5 janvier,Abubakar Shekau, de mère originaire de Maroua, la principale ville de la région de l’Extrême-Nord au Cameroun, elle- même principale cible des attaques de son organisation terroriste sur le sol camerounais, a promis de s’en prendre par ses actes d’ une rare violence au Cameroun,après le Nigeria. Depuis que le Cameroun fait face à l’insécurité dans sa partie septentrionale avec une série de prises d’otages en 2013 et répétées en 2014, des actes attribués à Boko Haram, c’est la première sortie médiatique officielle de son leader en direction de ce pays voisin du Nigeria. En 2014, l’armée camerounaise a été obligée plusieurs fois à repousser les assauts de son groupe armé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Les autorités camerounaises, qui prennent cette menace au sérieux, ont décidé d’accroître le niveau d’alerte sécuritaire et de renforcer le dispositif opérationnel mis en place pour la sécurisation des zones touchées par les violences, surtout après l’ attaque d’un camp militaire dans le nord-est du Nigeria, où Boko Haram s’est emparée d’engins de combat,d’après la source militaire contactée par Xinhua.

En plus de l’envoi de nouveaux renforts, ce dispositif, a ajouté cette source, a reçu samedi un nouvel armement lourd pour son offensive contre les combattants islamistes.

Dans son message de voeux de Nouvel An au peuple camerounais le 31 décembre, le président Paul Biya avait déjà appelé ces jihadistes à « prendre la mesure des lourdes pertes » infligées par l’armée camerounaise.

© Source : Xinhua

Populaires cette semaine

To Top