Features

La Turquie, nouvel eldorado pour les footballeurs Africains

Emmanuel Emenike, Aurélien Chedjou, Taye Taiwo. Ils ont tous rejoint la Turquie cet été, venus renforcer une colonie africaine déjà composée, entre autres, de Didier Drogba, Moussa Sow, Emmanuel Eboué ou encore Didier Zokora. Des Africains qui évoluent en Süper Lig ? Ce n’est pas une nouveauté. Mais c’est l’ampleur du phénomène qui frappe.

Ces dernières années, la Turquie a attiré un nombre croissant de joueurs africains. Si Rigobert Song (à Galatasaray à 2004 à 2008 puis à Trabzonspor de 2008 à 2010) ainsi que Mamadou Niang (Fenerbahçe puis Besiktas), Jopseh Yobo (Fenerbahçe) et Dany Nounkeu (Gaziantespor puis Galatasaray), tous arrivés en 2010, font figure de précurseurs, la colonie africaine a depuis grossi ses rangs.

En tête d’affiche, bien sûr, Didier Drogba, débarqué à Galatasaray en janvier dernier. Dans la foulée de l’attaquant ivoirien, c’est une véritable vague africaine qui a déferlé sur les rives du Bosphore à l’occasion du mercato d’été. Figure de proue de la déferlante : Aurélien Chedjou. Débarqué en provenance de Lille, le défenseur international camerounais a rejoint l’Eléphant à Galatasaray.

L’attaque africaine de Fenerbahçe

Auteur de 21 buts en deux saisons au CSKA Moscou (3 en 4 matches en ce début d’exercice), l’attaquant international nigérian Emmanuel Emenike s’apprête, lui, à rejoindre le grand rival, Fenerbahçe, où il formera une attaque aux couleurs très africaines en compagnie du Sénégalais Moussa Sow et du Camerounais Pierre Webo, si le Sénégalais et le Camerounais restent.

Les clubs plus modestes se tournent eux aussi vers le continent noir, avec, parfois, de belles prises de guerre à la clé. Bursaspor s’est ainsi attaché les services de Taye Taiwo, tandis que l’attaquant international camerounais Léonard Kweuke et le défenseur international ivoirien Ousmane Viera ont pris la direction de Caykur Rizespor. Prêté par Sunderland à Eskisehirspor, le néo-international sénégalais Alfred N’Diaye a voulu revenir cet été sur la terre qui l’a révélé (de 2011 à 2013 à Bursaspor).

Loin de la crise

Rejoindre la Turquie ; une tendance qui concerne avant tout les Africains. Mais pas seulement. Wesley Sneijder (Galatasaray), Raul Meireles et Dirk Kuyt (Fenerbahçe), tous ont récemment posé leurs valises en terre ottomane. Principale explication : le championnat truc est de plus en plus attractif sportivement (Fenerbahçe a atteint les demis-finales de l’Europa League 2012/13).

Financièrement, les clubs locaux peuvent se permettre d’offrir des salaires que les formations de la « Vieille Europe » ne sont plus en mesure de proposer. Avec une croissance annuelle moyenne de 5,1% entre 2003 et 2012, la Turquie est relativement épargné par la crise qui frappe l’Europe occidentale. Le cadre de vie agréable et la proximité avec l’Afrique par avion finiront de convaincre les plus sceptiques.

Serial buteurs

De leur côté, les clubs turcs se montrent friands d’artificiers africains qui ont pris l’habitude de truster régulièrement le haut du classement des buteurs. Avec 19 réalisations, le Nigérian Kalu Uche a terminé deuxième meilleur buteur la saison passée. La doublette du Fener Webo-Sow a également brillé (31 réalisations à eux deux).

Si les internationaux de premier plan se ruent sur la Turquie, ils ne sont pas les seuls. Les rives du Bosphore et les plateaux d’Anatolie s’imposent également comme LA destination à la mode pour les joueurs en quête de rebond.

La D2 s’y met aussi !

En atteste le prêt du défenseur sénégalais Kader Mangane, disparu des écrans depuis son départ du Stade Rennais au Kayseri Erciyesspor. Il pourrait prochainement croiser la route de son ancien partenaire en défense centrale des Lions de la Teranga, Pape Diakhaté. En difficulté à Grenade depuis deux saisons, l’ancien Nancéien est proche de rejoindre Fenerbahçe.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Même la deuxième division turque parvient à séduire les internationaux africains. Relégué à l’issue du dernier exercice, Orduspor s’est attaché les services du jeune milieu de terrain guinéen Guy-Michel Landel (libre après la rétrogradation du Mans) et du Burkinabé Bakary Soro, transfuge d’Arles-Avignon, cet été.

Les Africains de Süper Lig (principaux joueurs), en italique les joueurs arrivés en Turquie cet été :

- Antalyaspor  : Ismail Aissati (MAR, 5 buts et 9 passes décisives en 2012/13), Lamine Diarra (SEN, 13 buts en 2012/13) ;

- Besiktas  : Michael Eneramo (NIG, 11 buts en 2012/13 avec Sivasspor) ;

- Bursaspor  : Taye Taiwo (NIG) ;

- Caykur Rizespor : Leonard Kweuke (CAM), Ousmane Viera (CIV) ;

- Elazigspor  : Pascal Feindouno (GUI) ;

- Eskisehirspor  : Alfred N’Diaye (SEN), Henri Bienvenu (CAM), Diomansy Kamara (SEN, 27 buts en deux saisons) ;

- Fenerbahçe : Joseph Yobo (NIG), Moussa Sow (SEN, 15 buts en 2012/13), Pierre Webo (CAM, 16 buts la saison passée), Emmanuel Emenike (NIG) ;

- Galatasaray  : Emmanuel Eboué (CIV), Dany Nounkeu (CAM), Nourddine Amrabat (MAR), Didier Drogba (CIV), Aurélien Chedjou (CAM) ;

- Genclerbirligi SK : Jean-Jacques Gosso Gosso (CIV), arrivé cet été en provenance du Mersin İdmanyurdu ;

- Karabükspor  : Larrys Mabiala (RDC), Lomana Lua Lua (RDC, 11 buts la saison passée), Samba Sow (MAL) ;

- Kasimpasa SK : Kalu Uche (NIG, 19 buts en 2012/13) ;

- Kayseri Erciyesspor  : Georges Mandjeck (CAM), Kader Mangane (SEN) ;

- Konyaspor  : Ezechiel Aliadjim N’Douassel (TCH), Charles Itandje (CAM) ;

- Sivasspor  : John Utaka (NIG), Mehdi Taouil (MAR) ;

- Trabzonspor  : Souleymane Bamba (CIV), Didier Zokora (CIV).

Populaires cette semaine

To Top