Features

La taxe foncière se paiera bientôt par téléphone

4G-Télécommunications-téléphone-appels-Smartphone

Dès janvier 2015, les contribuables de Yaoundé et Douala pourront s’en acquitter à partir de leur mobile.

Pour une administration simple, moderne et surtout dématérialisée, la direction générale des Impôts (DGI) innove, une fois de plus, en s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour renforcer la mobilisation des ressources fiscales. Dès janvier 2015, le paiement des taxes pourra se faire via le téléphone mobile. Ce service, dénommé « Mobile Tax », est offert en partenariat avec les opérateurs de téléphonie mobile MTN et Orange. La signature des documents y relatifs a eu lieu vendredi dernier à Yaoundé, entre le ministre des Finances (Minfi), tutelle de la DGI et les directeurs généraux des structures de téléphonie mobile sus-mentionnées.

Modeste Mopa, directeur général de la DGI explique que : « le Mobile Tax est destiné au paiement de tous les impôts, droits et taxes prévus par le Code général des impôts. Mais, pour une bonne maîtrise de la solution, l’administration fiscale a opté pour une mise en œuvre progressive ». C’est pourquoi la phase-pilote qui démarre en janvier prochain vise exclusivement le paiement de la taxe sur la propriété foncière, mais « uniquement dans les villes de Douala et Yaoundé », selon la précision du ministre Alamine Ousmane Mey. L’on apprend d’ailleurs que dans ces deux grandes métropoles du pays, l’on compte 18 216 contribuables qui reversent seulement 996 millions de F au Trésor public. Seulement, parce que « le potentiel est normalement de 5 milliards de F alors que là, la collecte est de moins d’un million. Il y a donc un gap de 4 milliards de F à rattraper dans ces deux villes, afin d’atteindre les 8 milliards de F de taxes foncières sur les propriétés immobilières, estimés au niveau national », indique Modeste Mopa. Le DGI espère que la simplicité et le gain de temps qui se fera avec le Mobile Tax pourront ainsi améliorer le civisme fiscal et sécuriser les recettes par l’élimination de la manipulation des espèces.  Les traitements ainsi accordés à la taxe foncière, selon le Minfi, bénéficiera aux collectivités territoriales décentralisés (CTD).

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, la taxe foncière, dont le taux applicable est de 0,1% à payer au plus tard le 15 mars de chaque année, est reversée aux communes et autres communautés urbaines. D’ailleurs, dans la pratique qui aura cours avec le « Mobile Tax », les opérateurs de téléphonie mobile devront, dans les 48 heures, reverser les fonds payés au Trésor public qui va à son tour, ventiler les liquidités dans les comptes des différentes CTD concernées.

L’on note que les contribuables peuvent désormais ouvrir gratuitement un compte Mobile Money ou Orange Money dans des kiosques à disposer dans les centres des impôts entre le 10 et le 15 de chaque mois. Pour leur part, les directeurs généraux des sociétés de téléphonie mobile, partenaires ont salué l’innovation et la confiance à eux accordée par le Minfi, en faisant d’eux des collecteurs d’impôts.

© Félicité BAHANE N. |Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top