Features

La reconduction de Volker Finke choque les supporters des Lions indomptables

volker_finke

Des tracts de plus en plus nombreux en circulation dans les chefs-lieux de région. Le Mouvement pour le développement et la renaissance des Lions indomptables au centre de la manœuvre. La reconduction annoncée, pour deux ans, du contrat de l’Allemand Volker Finke choque les supporters des Lions indomptables.

Face à la décision des autorités, prise contre toute attente, les Camerounais ont décidé de ne plus croiser les bras. Ils menacent d’organiser des marches sur toute l’étendue du territoire national. Ainsi, après Yaoundé qui sera le centre de départ de la contestation populaire, il est prévu, dans le programme des manifestants, que le mouvement s’étende dans d’autres régions du Cameroun. La première étape serait Douala, la capitale économique, toujours frondeuse. Puis à l’Ouest, le Nord-ouest, l’Est, le Sud. Selon des spécialistes en questions de sécurité, il serait catastrophique que les populations du Grand-nord soient embarquées dans ce mouvement de contestation, elles qui sont déjà si affectées par les exactions de la secte islamiste d’origine nigériane Boko Haram.

Aux dernières nouvelles, les autorités administratives et politiques de la République, informées de la situation, prennent la menace très au sérieux. Depuis une semaine, un impressionnant dispositif de renseignement a été mis sur pied pour étouffer la marche dans l’œuf. Mais, les organisateurs réunis au sein du «Mouvement pour le développement et la renaissance des Lions indomptables» n’entend pas se laisser intimider. Selon le tract appelant à la rupture du contrat de Volker Finke, «il serait scandaleux, voire aberrant de reconduire dans ses fonctions un coach qui a traîné dans la boue notre prestigieuse équipe nationale et couvert de honte toute une nation».

Les contestataires jugent «inadmissibles», voir «indécente», la décision des autorités camerounaises de confier à nouveau l’encadrement technique des Lions indomptables à l’Allemand arrivé au Cameroun dans des conditions confuses en 2013. Avec plus de 18 millions de salaire mensuel et de nombreux autres avantages, l’actuel sélectionneur des Lions indomptables n’a pas satisfait la plupart des objectifs assignés. Il en va par exemple du nom respect de la clause de résidence permanente au Cameroun.

Volker Finke devait également «bâtir un système de jeu semblable à celui des grands clubs allemands de premier plan (Borussia, Bayern de Munich) fondé sur le jeu d’équipe». Sur ce chapitre, le jeu des Lions indomptables n’autorise aucune comparaison avec ces équipes qui illuminent le championnat allemand de football et les compétitions européennes de prestige, tout en étant le vivier des grandes équipes nationales.

Contreperformances spectaculaires

Pendant que le Bayern de Munich aligne les records et les résultats satisfaisants, les Lions indomptables, eux, enchaînent les contreperformances les plus ridicules. Il était aussi attendu du technicien allemand la préservation, la poursuite et l’amélioration des «acquis de la reconstruction de l’équipe nationale de football fanion.» La reconstruction dont il est question ici n’a pas de quoi ravir les supporters des Lions indomptables.

Il n’est non plus parvenu, comme l’indique son contrat, à «restaurer la discipline et le respect des rôles au sein de la sélection nationale». Le technicien allemand n’est pas parvenu, en liaison avec la Direction technique nationale (Dtn). Sur la détection des talents, Volker Finke n’a pas trop travaillé. Son mérite est certainement d’avoir introduit de nouveaux talents comme Njié Clinton qui a conquis les cœurs des fans des Lions lors des éliminatoires de la Can 2015. Mais Volker Finke aura aussi été l’artisan de son éviction par l’évocation des motifs fallacieux.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

L’objectif global étant de ramener le Cameroun à un rang honorable dans le classement Fifa et au premier rang africain. Après la coupe du monde 2014 Au Brésil, le Cameroun, classé dernier de la classe après trois défaites face au Mexique (0-1), la Croatie (0-4) et le Brésil lui-même (1-4), a régressé au classement Fifa. Son rang ne s’est guère amélioré au terme de la Can qui s’est jouée du 17 janvier au 8 février 2015 en Guinée équatoriale, avec une autre élimination dès le premier tour de la compétition suite à des nul face au Mali (1-1), la Guinée Conakry (1-1) et une défaite face à la Côte d’Ivoire (0-1). Sur le plan continental, le Cameroun ne joue plus les premiers rôles.

Nadine Bella

Les réseaux mafieux de Volker Finke

En considérant les résultats exécrables des Lions indomptables en Coupe du monde 2014 et en Coupe d’Afrique des nations 2015, d’aucuns se demandaient pourquoi le sélectionneur national ne démissionne pas, comme l’a fait Alain Giresse, parti après les prestations décevantes des Lions de la Teranga à la Can 2015.

Volker Finke n’a pas jeté l’éponge. Ce dernier est lié au Cameroun jusqu’au 24 mai 2015. L’échéance fatidique s’approche inexorablement. Pire, les supporters des Lions indomptables sont scandalisés d’apprendre que le contrat du technicien allemand a été finalement reconduit pour deux ans, sur instruction de la présidence de la République. Cette nouvelle n’a pas encore été annoncée officiellement par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), et encore moins par le ministère des Sports et de l’éducation physique. Volker Finke semble bien parti en tout cas pour rester encore le patron du banc de touche de l’équipe nationale senior jusqu’en 2017, au moins.

Aux dernières nouvelles, la Fecafoot était fermement opposée à la reconduction de son contrat, qui expire le 24mai, préférant un intérim sous les ordres de l’ancien gardien international Thomas Nkono ou d’autres anciennes gloires telles François Omam Biyick, Patrick Mboma, Eugène Eukeke, etc. C’était sans compter avec les soutiens multiples de Finke. Car, au-delà du palais de l’Unité, l’Allemand peut compter sur l’équipementier Puma.

Déjà soupçonné d’avoir manœuvré en coulisses pour obtenir la nomination du technicien allemand en mai 2013, l’équipementier historique des Lions indomptables s’immisce à nouveau dans la Tanière. Le soutien de certains joueurs cadres de l’équipe nationale fanion, à l’instar du capitaine Stephan Mbia, a aussi eu son pesant d’or. La solution locale attendra. A moins d’un nouveau rebondissement.

Le dimanche 10 mai, Volker Finke, comme pour narguer ses détracteurs, a tenu une séance de travail avec ses collaborateurs et les membres du staff administratif des Lions indomptables. Au menu, la préparation des matches amicaux contre le Burkina Faso (le 06 juin en France) et la RD Congo (le 09 juin en Belgique) et le match officiel de la première journée des éliminatoires de la Can Gabon 2017 le 13 ou 14 juin 2015 à Yaoundé contre la Mauritanie.

Nadine Bella

Populaires cette semaine

To Top