Economie

La programmation des Marchés publics se précise à l’Est

sous-préfet-bertoua-braquage-jeunesse

La cérémonie de passation et de contrôle lancée mardi dernier à Bertoua par le gouverneur.Quelques jours seulement après le lancement du Budget d’investissement public (BIP), intervenu le 8 janvier dernier, voici venu le temps de la programmation des marchés publics dans la région de l’Est. Le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a procédé, le 13 janvier dernier, au lancement des activités de passation et du contrôle desdits marchés dans la région.

Les choses semblent donc aller très vite, dans le seul but d’améliorer la qualité de consommation du BIP, avec la passation et le contrôle de quelque 478 projets localisés à l’Est cette année.Le directeur général des marchés des infrastructures, au ministère des Marchés publics, M. Ndongo, chef de mission,  a expliqué que cette cérémonie qui intervient plus tôt cette année, répond à un souci de passer les marchés dans les meilleurs délais en vue de permettre leur exécution optimale, effective et rapide. Il a rappelé, à toutes fins utiles, la dynamique irréversible prise par ce département ministériel, dans le sens de rectifier les erreurs du passé. Pour lui, « désormais les dossiers d’appels d’offres doivent être respectés à la lettre par les maîtres d’ouvrages et maîtres d’ouvrages délégués pour atteindre l’objectif. Les marchés doivent être exécutés cette année, à 100% », a-t-il martelé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Et pour parvenir à cet idéal, quelques goulots d’étranglement répertoriés, doivent être surmontés. L’on cite la transmission tardive de drafts d’appels d’offres par certains maîtres d’ouvrages, lesquels drafts sont souvent approximatifs et incomplets. L’on dénonce aussi la maîtrise approximative ou non des textes par certains acteurs ; l’absence de productions des décomptes mensuels et le non-respect des clauses contractantes par certains acteurs… Autant de facteurs, qui plombent la bonne exécution des marchés à l’Est, comme ailleurs. Et afin que nul n’en ignore, le délégué régional des Marchés publics pour l’Est, M. Mahaman, a donné un éclairage sur la réglementation en vigueur, notamment sur le code des marchés publics dans notre pays. Seul le respect des textes réglementaires peut faire éviter de tomber dans les travers du passé, et d’atteindre les objectifs, a-t-il soutenu. Lors des échanges, les maitres d’ouvrages délégués ont soulevé leurs inquiétudes, qui ont eu des réponses précises. C’est donc dans l’esprit d’une meilleure compréhension, que le gouverneur a recommandé la rigueur, la probité, et une collaboration franche entre les acteurs.

Pierre CHEMETE

Populaires cette semaine

To Top