Culture'Urbaine

La numérotation téléphonique passe à neuf chiffres ce samedi au Cameroun

Téléphonie-mobile-numérotation-usagers-sms-cameroun

L’annonce officielle de ce changement a été faite le 24 septembre dernier à Yaoundé, par le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Jean-Pierre Biyiti bi Essam. Dans la pratique, dès ce vendredi, 21 novembre, à minuit, il faudra composer le 6 devant tous les numéros Orange, MTN et Nexttel avant de lancer l’appel.

Pour les numéros Camtel, il faudra plutôt composer le chiffre 2. L’Agence de régulation des télécommunications (ART) qui supervise la transition, indique à l’intention des consommateurs qu’ « il n’y a aucune démarche administrative et technique à faire, chacun devra actualiser manuellement son répertoire ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le nouveau plan de numérotation téléphonique a pour objectif d’arrimer le Cameroun à l’évolution considérable du marché des télécommunications, qui a vu le nombre d’abonnés en nette croissance depuis 1999. A ce jour, le pays compte environ 16 000 000 d’abonnés pour quatre opérateurs. La résultante étant la saturation du plan actuel, matérialisée par l’épuisement significatif des tranches de numéros alloués à chaque opérateur. Le changement va ainsi permettre d’avoir une ressource en numérotation d’une capacité théorique de près de 800 millions de numéros. Toutes choses qui permettront de répondre à diverses sollicitations, dont le développement des communications « machine à machine » et autres terminaux connectés à l’Internet.

Le changement de numérotation est la troisième opération du genre au Cameroun depuis 13 ans. Un premier basculement a été effectué en 2001, passant du plan de numérotation de 6 à 7 chiffres. Un deuxième en 2007, nous amenant à 8 chiffres. Dans quelques heures, il faudra inscrire le neuvième chiffre. 6 pour les mobiles, 2 pour le fixe.

Félicité BAHANE N.

Populaires cette semaine

To Top