Features

La numérotation à 9 chiffres n’enchantent pas les Camerounais

Téléphonie-mobile-numérotation-usagers-sms-cameroun

Le Cameroun a connu deux précédents changements en 2001 avec le passage de six chiffres à sept chiffres et en 2007 avec le passage de sept chiffres à huit chiffres. La numérotation à neuf chiffres est une nouvelle qui passe encore inaperçue auprès d’un bon nombre de Camerounais. C’est le cas de Merlin, cadre dans un ministère qui, l’air surpris, lance : « neuf chiffres ? Je n’étais pas au courant, puisque je ne m’intéresse pas souvent à ce genre de chose ». Mais, après quelques minutes de réflexion, le jeune homme trouve que cette opération est brusque et n’a pas lieu d’être. « C’est bien beau. Mais, cela va engendrer un vrai désordre. Nous sommes déjà habitués à nos huit chiffres. En plus, au lieu de continuer avec le chiffre 7 pour Mtn et le chiffre 9 pour orange, on veut tout chambouler », ajoute un collègue de   Merlin.

Un avis que partage Etienne, commerçant au marché central de Yaoundé. « Au lieu de maintenir la numérotation à 8 chiffres, on passe à 9 chiffres, à quoi cela va-t-il nous servir ? A rien du tout. C’est juste une manœuvre destinée à mieux embrouiller les Camerounais », confie ce jeune Camerounais. Pour d’autres, les raisons sont différentes. Henriette, employée dans un établissement de micro-finance, pense tout autrement : « On devrait  d’abord laisser les usagers prendre leurs marques avec le nouvel opérateur de téléphonie mobile (Nexttel) avant de passer à cette étape. C’est rapide, on ne laisse  jamais le temps de s’habituer à quelque chose mais on est toujours prêt à accumuler les mesures. Cela n’a pas de sens ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

S’arrimer à la norme

Pourtant, le passage de la numérotation de huit à neuf chiffres n’est pas un  fait marquant pour tout le monde. Basile, propriétaire d’une échoppe au quartier Mvan estime qu’il ne s’agit pas d’une grande nouvelle : « cette mesure n’a aucun effet sur ma personne puisque ce n’est pas nouveau. Je ne pense pas que cela devrait nuire aux activités des Camerounais, ni même aux différentes transactions téléphoniques. On devra juste suivre la mouvance et entrer dans le lot », confie le commerçant. Adrien est installé dans un restaurant de la ville et partage un verre avec quelques amis. Ces derniers rejoignent le point de vue de Basile et pensent qu’il faut vivre avec son temps. « Nous sommes au courant de cette opération et nous sommes d’accord. La technologie se modernise de plus en plus et le Cameroun ne devrait pas être à la traîne », déclare la bande d’un commun accord.

Du côté des opérateurs de téléphonie mobile, notamment les pionniers Mtn Cameroon et Orange Cameroon, aucun commentaire sur cette révolution n’est faite. Après des appels téléphoniques pour s’enquérir de la manière dont ces entreprises accueillent ce changement, c’est silence radio. Les interlocuteurs contactés n’ont pas donné suite aux appels du reporter de Le Messager.

Vanessa TSANGA (Stagiaire)

Populaires cette semaine

To Top