Economie

La mise en eau du barrage de Lom Pangar prévue en septembre 2015

Eneo-cameroun-réalisation-Barrage-de-Lom-Pangar-eau

Le taux d’avancement du chantier est de 65%, avec l’installation des premiers équipements hydro-électriques.

« 2015 sera l’année de mise en eau du barrage de Lom Pangar ». Dixit Théodore Nsangou, directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC). Hier à Yaoundé, alors qu’il recevait les vœux de nouvel an de son personnel, le DG a expliqué que « cette mise en eau, prévue en septembre prochain, constitue le plus grand challenge de 2015 » pour sa structure.

Avant de préciser que, « toutes les garanties sont réunies pour que ce délai soit respecté. C’est vrai que nous avons un certain nombre de problèmes à régler, notamment financier avec le phénomène Boko Haram qui a hypothéqué un nombre important de nos objectifs, mais nous nous battons avec l’appui des bailleurs de fonds, notamment la Banque mondiale, pour qu’on parvienne à respecter cette première mise en eau. » A ce jour, selon Théodore Nsangou, « le taux d’avancement du chantier de Lom Pangar est de 65%, avec l’installation des premiers équipements hydro-électriques. Toute chose qui rassure davantage sur le respect du délai de septembre 2015. »

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Une chose est de produire l’énergie, une autre est de la transporter vers les industries et les ménages. Et EDC est justement impliquée dans la mise en place du gestionnaire de réseau de transport (GRT). Théodore Nsangou : « Nous sommes presque au bout du processus. D’après mes informations, nous allons très bientôt avoir le décret de création du GRT. Lequel va complètement changer la donne, puisqu’il lui reviendra de piloter la mise en place des infrastructures de transport que le gouvernement est en train de peaufiner à travers le plan d’urgence décidé récemment par le président de la République ». Concernant la construction de l’usine de pied près du barrage de Lom Pangar, d’une puissance de 30 mw, le DG annonce : « Nous allons lancer dès la semaine prochaine l’appel d’offres pour recruter l’entreprise qui va construire cette usine. Là aussi, nous tenons notre calendrier et nous pensons que l’usine sera inaugurée en 2017. »

Pour 2015, un autre défi pour EDC est de finaliser le transfert au sein de la structure, des trois barrages réservoirs sur la Sanaga : Mbakaou, Mape et Bamendjin. Au sein de la structure, plusieurs chantiers vont également voir leur apogée cette année.

Félicité BAHANE N

Populaires cette semaine

To Top