Warning: getimagesize(/home/thierryk/www/wp-content/uploads/2015/09/Barrage-LOM-PANGAR.png): failed to open stream: No such file or directory in /home/thierryk/www/wp-content/plugins/mashsharer/includes/header-meta-tags.php on line 270
Features

La mise en eau définitive de Lom Pangar est prévue en juillet 2016

Barrage-LOM-PANGAR

Dans une interview à paraitre dans le magazine Investir au Cameroun du mois d’octobre 2015, Théodore Nsangou, le DG d’Electricity Development Corporation (EDC), annonce la mise en eau définitive du barrage de Lom Pangar en juillet 2016.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le processus de mise en eau partielle du barrage de Lom Pangar, à l’Est du Cameroun, a débuté le 24 septembre dernier. Ce processus vise, selon les responsables d’Electricity Development Corporation (EDC), à subjuguer la crise énergétique sans précédent que connait le pays, en prévision à la saison sèche qui arrive en 2016 et qui risque d’être catastrophique.
Selon Théodore Nsangou, «cette mise en eau partielle va aider à atténuer le déficit, pour autant qu’Eneo (le concessionnaire du service public de l’électricité, Ndlr) respecte aussi un certain nombre d’engagements sur le réseau de transport». Le DG d’EDC indique qu’ «Eneo, sachant qu’il a désormais à sa disposition quatre barrages réservoir d’une capacité de stockage proche de 9 milliards de mètres cubes, et non plus de 6 milliards comme c’était le cas avec trois barrages (Mape, Mbakaou et Bamendjin, Ndlr), va mieux manager les ressources en eau pour mieux gérer la saison sèche. Cela va induire une conséquence immédiate sur le déficit de production généralement observé en saison sèche. Selon nos calculs, les délestages liés à la production seront réduits de près de 70%».
A ce jour, le barrage de Lom Pangar est déjà construit à environ 90%. La mise en eau partielle devrait permettre de contenir environ 3 milliards de mètres cubes d’eau, en attendant les 6 milliards de mètre cube d’eau à la mise en eau totale. Et, selon le chronogramme «nous pensons qu’au mois de juin 2016, nous aurons terminé le chantier, c’est à dire les 10% des travaux restant, de manière à procéder à la mise en eau définitive du barrage en juillet 2016», confie Théodore Nsangou.

Selon le DG, les travaux de construction de l’usine de pied du barrage pourraient être lancés d’ici à décembre 2015, ainsi que la construction de la ligne haute tension entre Lom Pangar et Bertoua, et même l’électrification des villages de l’Est avec le plan de gestion environnemental et social, qui est un volet très important pouvant durer 3 à 4 ans.

Onana N. Aaron

Populaires cette semaine

To Top