Actu'Décalée

la gendarmerie nationale va en guerre contre les kamikazes sur la route

xDetecteur_Metaux_Gendarmeri.jpg.pagespeed.ic.OrREvKSfPU

Dans le cadre de la campagne « contrôle- surveillance répression », et en vue de la rentrée scolaire 2015-2016, la gendarmerie nationale prône pour une rentrée sans accidents sur les principaux axes routiers du territoire nationale. Reportage.

Le général Laurent Angouand sur le terrain.

De fait, il est 13h, ce samedi 5 septembre, sur l’axe Ayos- Abong-Mbang, au lieu dit Ngoemetaki. L’équipe de contrôle et de surveillance des infractions à la circulation routière dirigée par le capitaine Brigitte Amougou est déjà sur place depuis la matinée. Le général Laurent Angouand en personne est sur le terrain pour sensibiliser les usagers de la route. Dans ce poste tout véhicule est passé à une fouille systématique, pour les bus de transport, tout passager à bord descend du véhicule avec sa carte nationale d’identité en main ensuite, suit le contrôle par le détecteur de métaux, et enfin de la vérification du bordereau et des pièces du véhicule et du chauffeur.

Tout le monde passe au détecteur

Les délits qu’on observe plus ici c’est l’absence de la carte nationale d’identité par la majorité des élèves de retour de vacances. C’est le cas de ce jeune homme qui, pour faute de la carte nationale d’identité est contraint de mettre sa tenue scolaire comme laisser passer mais il est aussitôt entendu par l’officier et relâcher par la suite après une sensibilisation .Les passagers en accoutrements bizarres sont déshabillés ?

Femmes aux foulards, homme aux boubous sont interpellés, chose que les usagers approuvent à sa juste valeur « le pays va mal, il faut que la sécurité règne dans les autres coins du pays qui ne sont pas encore attaqué donc nous approuvons le système que déploie la gendarmerie sur nous axes ». Si les agences de voyages observent un code de bonne conduite parce qu’elles transportent les écoliers de retours des vacances, tel n’est pas le cas pour les autres transporteurs qui font la sourde oreille. C’est le cas ce camion citerne qui est interpellés pour n’avoir pas une boite de sable et de cales métalliques.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Pas de kamikaze sur nos axes routiers

Pour le général Laurent Angouand « nous ne voulons pas être complice, des accidents de la route, c’est pour cela que nous sommes sur le terrain pour sensibiliser tous les usagers de la voies publiques. les personnels, les transports interurbains et autres, doivent être prudent pendant cette période de rentrée scolaire » cela va aussi pour les kamikazes « nous prenons plus de temps sur les fouilles, savoir si tout le monde est un bon citoyen , faut pas avoir des kamikazes à Yaoundé où à Bertoua, nous avons assez du septentrion, c’est pour cela que nous mettons l’accent sur cet autre volet de la sensibilisation des usagers»Une opération qui porte des fruits.

L’opération menée par la gendarmerie nationale dans cette zone semble bien porter ses fruits, « il ya un accident qui c’est produit la nuit de jeudi à vendredi au lieu dit Dimako, pour non respect de limitation de vitesse, il ya eu un mort le chauffeur à pris la fuite, mais il a été pris à Atok »a confié le capitaine, Brigitte Amougou. On peut le déplorer, mais la sensibilisation suit son cours.les délits observés pour le moment restent l’excès de vitesses, le non port de ceinture de sécurité, les roues usées. L’opération menée par la gendarmerie nationale dans cette zone semble bien porter ses fruits « la gendarmerie fait du bon boulot et nous autres usagers de la routes cherchons à nous conformer, à avoir nos pièces de voitures et personnels, à limiter les excès de la routes, bref à nous conformer aux règles, nous encourageons leur effort. »

 © Camer.be : Julienne Josiane ONDOMBOE

Populaires cette semaine

To Top