Mboa'Actu

La France condamne les attaques de Boko Haram à l’Extrême-Nord du Cameroun

France-force-armée-multinationale-boko-haram

Dix soldats français de l’opération  Barkhane au Tchad devraient rejoindre la force multinationale de lutte contre Boko Haram dans les prochains jours. La France à travers son ministère des affaires étrangères a condamné les attaques perpétrées à l’Extrême-Nord du Cameroun par les islamistes de la secte Boko Haram. «La France condamne avec la plus grande fermeté les attaques terroristes qui frappent l’extrême-nord du Cameroun. Nous restons particulièrement préoccupés par la situation des populations civiles, qui sont les premières victimes des terroristes » a publié le Ministère des Affaires Etrangères sur son site Internet le 13 Janvier 2015.

En saluant les efforts des autorités camerounaises ainsi que les forces de défense camerounaises, la France promet d’apporter un soutien militaire à la force multinationale qui doit lutter contre Boko Haram.«Nous exprimons notre solidarité aux autorités du Cameroun ainsi qu’à celles des Etats de la région engagés dans la lutte contre le terrorisme, notamment ceux de la communauté du bassin du lac Tchad » poursuit le communiqué.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Dans la même lancée, dix soldats français de l’opération Barkhane au Tchad seront envoyés à la cellule de coordination et de liaison (CCL) militaire qui a été mise en place par la France à Ndjamena au Tchad en vue de contrer la secte islamiste. Dans son dernier compte-rendu sur l’opération Barkhane, l’état-major français est revenu sur la création du CCL, rappelant cette structure de coordination de renseignement au sein de « l’emprise militaire française » dont la mission est double : « Favoriser l’échange de renseignements et d’information entre les pays partenaires (pays membres de la CBLT) et faciliter la coordination dans l’appréciation de situation que constitue cette menace ».

Peter KUM

Populaires cette semaine

To Top