Features

La Force multinationale mixte essuie sa première attaque de Boko Haram

Mora-armee_camerounaise_Explosions_boko_haram

A en croire une source sécuritaire jointe ce dimanche 13 septembre 2015 après midi au téléphone par Cameroon-Info.Net, avant le double attentat suicide survenu ce dimanche en matinée à Kolofata, des membres présumés de Boko Haram ont fait une incursion dans la nuit de samedi 12 septembre 2015 à ce dimanche à Bargaram, une localité située dans le département du Logone et Chari, région de l’extrême nord, à 7 kilomètres du Nigéria et à environ 45 km de Kolofata au Cameroun.

Notre source, qui est un militaire de la Marine nationale camerounaise, fait savoir que les terroristes lourdement armés, ont d’abord ??? dans le village Bargaram sur au moins 200 chevaux. Après un combat féroce, notre source déclare qu’au moins sept assaillants ont été tués et des armes saisies. «Nous avons fait plus de sept morts chez les assaillants. Boko Haram n’aime pas abandonner les corps de ses soldats. Ils ont fui avec plusieurs cadavres dans leurs charrettes à bœufs. Lorsqu’on faisait le ratissage après le combat, on a retrouvé sept corps de Boko Haram. Nous n’avons perdu aucun élément» déclare notre source avant de raconter l’histoire de ce énième épisode de la guerre qui oppose les pays de la Commission du bassin du Lac Tchad à la secte islamiste Boko Haram.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

«Il était 2h 58 minutes quand ils sont arrivés, venant du Nigeria. Dans la nuit, il croyait nous surprendre. Mais, ce sont eux qui ont été surpris. La bataille a duré jusqu’à 4h 30minutes quand ils ont décidé de battre en retraite. Le matin quand les autorités sont arrivées, on a fouillé maison après maison pour s’assurer qu’aucun membre de Boko haram ne se cachait dans le village. Dans cette opération de ratissage, nous avons interpellé 200 personnes, des Tchadiens, Maliens, Nigérians sans papiers. Le Sous-préfet et les chefs militaires ont décidé que ces sans papiers seront rapatriés dès lundi 14 Septembre 2015» indique notre source qui fait son baptême de feu dans cette guerre contre Boko Haram. «Je fais partie des 700 militaires camerounais du détachement de la Marine nationale pour le compte de la Force multinationale mixte. Nous sommes installés ici seulement depuis le 12 août 2015 dans l’attente du déploiement officiel de cette Force. C’est la première fois qu’on est attaqué mais, on est bien préparé et déterminé à vaincre ces criminels» conclut notre source.

Adeline ATANGANA

Populaires cette semaine

To Top